Politique › Institutionnel

Marcel Niat Njifenji élu premier président du Sénat du Cameroun!

Le sénateur de l’Ouest a été élu au cours d’un vote avec 14 bulletins nuls, 86 voix pour, et 0 voix contre

Niat Njifenji Marcel vient d´être élu premier président du tout premier sénat du Cameroun indépendant. Une élection sans surprise , parce qu’il était le seul sénateur RDPC candidat à ce poste. Membre du bureau politique du RDPC et sénateur de la région de l´ouest, Niat Njifenji Marcel, a immédiatement pris fonction et paraphé le procès-verbal de son élection. Puis il a dit son premier discours en tant que désormais 2ème personnalité de la République. A propos l’article 6(4) de la Constitution du Cameroun dispose que: «l’intérim du Président de la République (en cas de vacance à la Présidence de la République, pour cause de décès, de démission ou d’empêchement définitif constaté par le Conseil constitutionnel, ndlr) est exercé de plein droit, jusqu’à l’élection du nouveau Président de la République, par le Président du Sénat. Et si ce dernier est à son tour empêché, par son suppléant suivant l’ordre de préséance au Sénat». Par la suite le même article stipule que «le scrutin pour l’élection du nouveau Président de la République doit impérativement avoir lieu vingt (20) jours au moins et cent vingt (120) jours au plus après l’ouverture de la vacance». Le Président de la République par intérim ne peut modifier ni la Constitution, ni la composition du Gouvernement, il ne peut recourir au référendum, il ne peut être candidat à l’élection présidentielle. «Toutefois, en cas de nécessité liée à l’organisation de l’élection présidentielle, le Président par intérim peut, après consultation du Conseil Constitutionnel, modifier le Gouvernement».Aboubakary Abdoulaye Lamido de Rey Bouba quand à lui a été élu 1er Vice-Président du Sénat.

Marcel Niat Njifenji est un ingénieur des ponts et chaussées, ancien Ministre, ancien DG de la SONEL, ancien Vice-Premier Ministre. Né le 26 octobre 1934 à Bangangté dans la région de l’Ouest , ses études supérieurs en France sont sanctionnées par la Licence ès Sciences et le diplôme d’Ingénieur de l’ École Supérieur d’ Électricité de Paris. De retour au Cameroun , il est intégré dans la fonction publique le 31 décembre 1960, au grade d’ingénieur des ponts et chaussées et des services techniques de l’ Etat. Détaché le 16 décembre 1962 à l’ ENELCAM en qualité d’ingénieur , il est nommé Chef du service d’études et travaux neufs à l’ EDC, le 1er janvier 1965, puis Chef du Service d’études et programmation des équipements le 1er janvier 1970.Le 1er janvier 1973, il est promu DG adjoint à l’ EDC. Par la suite, il occupe le poste de DG de la Sonel .Puis après cinq années d’éclipse, il est rappelé à ce poste le 2 septembre 1989. Le 7 septembre 1990, il fait son entrée dans le gouvernement en qualité de Ministre du Plan et de l’Aménagement du Territoire. Le 26 avril 1991, il quitte le gouvernement pour regagner la direction générale de la SONEL .ET entre le 9 avril 1992 et le 27 novembre 1992, il occupe le poste de Vice Premier Ministre chargé des Mines , de l’ Eau et de l’ Énergie , cumulativement avec ses fonctions de DG de la Sonel. Il quittera la direction générale de la SONEL en 2001, après la privatisation de cette société d’état. Ce membre du comité Central du RDPC a été, par ailleurs, député du RDPC dans le Ndé entre 1992 et 1997.

Marcel Niat Njifenji, premier président du Sénat du Cameroun élu le 12 juin 2013

photo facebook)/n

À LA UNE
Retour en haut