Société › Société

Marché Madagascar de Douala: Le préfet dissout toutes les associations des commerçants

Un comité spécial a été mis sur pied pour gérer les affaires courantes, selon les sources policières

Le calme est de retour au marché Madagascar situé dans la circonscription de Douala 3ème, après le mouvement d’humeur observé mardi dernier par les commerçants. Mouvement qui faisait suite aux informations faisant état de la bastonnade d’un commerçant dénommé Monthé, par l’ancien président de l’association des commerçants de ce marché, Sylvain Nouteng. A l’annonce de la nouvelle de la mort de Monthé, vendeurs et vendeuses de manière solidaire, s’étaient alors rués sur leur ex président, alors que M. Monthé n’était pas passé de vie à trépas. Quoi qu’il en soit, cette situation fut la goutte d’eau de trop pour les commerçants, qui depuis plusieurs mois, se plaignaient des fortes sommes exigées par Sylvain Nouteng, pour l’achat d’un espace d’exploitation. 250 000F CFA, 500 000F CFA voire 900 000F CFA voire plus, ont été versé à celui-ci, selon des témoignages concordants de plusieurs commerçants rencontrés sur place.

Je suis venue un matin, on m’a exigé 450 000F CFA pour avoir une place et qu’il fallait absolument payer le même jour. Je me suis battue pour trouver cet argent que j’ai versé au président de l’association. J’avais demandé un reçu, mais, il n’avait donné, me disant qu’il le ferait quand j’installerais mon comptoir, confie Mme Mary, vendeuse. Celle-ci exige désormais le remboursement de mon argent. Même son de cloche chez plusieurs autres vendeurs qui dans la foulée, accusent l’ex président de l’association de connivence avec le régisseur du marché. Des accusations jugées très graves par les autorités administratives qui demandent de faire attention à la « manipulation ». Sylvain Nouteng, se trouve depuis lundi, 19 juillet, derrière les barreaux de la prison centrale de New – Bell. Mais cela ne rassure par les commerçants qui affirment être la cible des menaces de l’ex président, qui a des relations haut placées, indique un commerçant. Selon cette même source qui a préféré gardé l’anonymat, on a menacé les commerçants de les déposséder de leur boutique quand l’ex président est revenu au marché lundi, où il a été arrêté. Pour mieux appréhender la situation, le préfet du département du Wouri, Bernard Okalia Bilaï, a dissout toutes les associations des commerçants du marché Madagascar. De sources policières, l’on a appris mardi, 20 juillet, qu’un comité spécial a été créé pour gérer les affaires courantes, coordonné par la sous – préfecture de Douala 3ème. A ce niveau, impossible d’avoir plus de détails sur ce comité à notre descente sur le site au quartier Logbaba à Douala 3ème.

La désignation des personnes chargées d’assurer la sécurité des personnes et des biens au marché Madagascar, est annoncée pour les prochains jours, selon la sous préfecture de Douala 3ème.

Image d’illustration

Journal du Cameroun)/n

À LA UNE
Retour en haut