Politique › Institutionnel

Maroc-Cameroun : Main dans la main

Les relations entre le pays de S.M. Mohammed IV et celui de Paul Biya connaissent une singulière réussite de coopération sud-sud

Le royaume du Maroc et la République du Cameroun ont établi leurs relations diplomatiques le 13 août 1965. Le Maroc et le Cameroun entretiennent de bonnes relations d’amitié et de coopération. Plusieurs échanges de visites à différents niveaux confortent ces relations. Les visites de Sa Majesté le Roi au Cameroun, en janvier 2001 et en juin 2004, ont permis la relance et la consolidation des relations entre les deux pays. S.E Paul Biya s’est rendu à son tour au Maroc en 1987, 1996 et 1999 (obsèques de feu Hassan II). La tenue à Yaoundé, du 05 au 07 septembre 2012, des travaux de la deuxième session de la commission mixte de coopération maroco-camerounaise a permis de renforcer davantage les relations de coopération entre les deux pays dans de nombreux domaines, en l’occurrence les finances, les petites et moyennes entreprises, l’artisanat, sports, l’enseignement technique et professionnel, etc. Lors de cette rencontre, le Maroc a décidé également de relever le quota des places pédagogiques avec des bourses octroyées aux étudiants camerounais de 35 à 50 par an, se plaçant comme premier pourvoyeur de bourses pour étudiants camerounais désireux de faire leur formation au Maroc. Par ailleurs, les cadres camerounais continuent toujours de bénéficier de stages de formation au Maroc dans plusieurs domaines, aussi bien dans le cadre de la coopération bilatérale qu’à travers le partenariat tripartite, en collaboration avec l’agence japonaise de coopération internationale (JICA) et la banque arabe de développement.

Les échanges commerciaux
Les échanges entre les deux pays sont passés de 17 millions de dollars Us en 2006 à 48 millions de dollars Us en 2011. Le volume des échanges pour l’année 2012 est resté dans la même fourchette qu’en 2011. Toutefois, malgré cette amélioration qui témoigne de la volonté des deux parties à consolider leurs relations économiques et du dynamisme qu’elles connaissent, les échanges commerciaux restent en deçà de leurs espérances et de leurs ambitions, vu la complémentarité et les potentialités dont disposent les deux économies. La présence des opérateurs économiques marocains au Cameroun touche plusieurs secteurs, dont les secteurs banquier, financier, assurances, logements sociaux, agro-alimentaire, consulting, eau. Des échanges de missions économiques ont été organisés au cours de l’année 2012 et 2013 dans les deux pays pour prospecter de nouveaux créneaux de coopérations et pour booster les relations commerciales entre les deux pays. A cet effet, il y a lieu de noter les échanges de visites effectuées au courant de ces dernières semaines entre les élus locaux des deux pays (visite au Maroc au mois de mai 2013 et visite au Cameroun au mois de juillet 2013) dont l’objectif est renforcer les échanges et la coopération entre les communes et régions des deux pays dans la gestion des affaires locales (mobilité, gestion des déchets, biodiversité, espace vert, culture, planification stratégique et financement extérieur.). Des accords ont été signés entre des villes des pays (mémorandum d’entente entre Kenitra et Yaoundé, jumelage entre la ville de Bangangte et celle de Laâyoune).


À LA UNE
Retour en haut