International › APA

Maroc : La MGPAP s’engage à promouvoir la mutualité sur le continent africain

Par Hicham Alaoui– Précurseur en matière de mutualiste eu égard à sa riche expérience et ses multiples actions sociales et de solidarité, la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) du Maroc, s’est engagée à promouvoir la mutualité sur le continent africain.Lors de son Conseil d’administration (CA), tenu les 28 et 29 mai à Agadir, la MGPAP s’est dite déterminée à renforcer sa représentativité au sein de l’Union africaine de la Mutualité (UAM) et partant accentué son rôle pour la promotion de la mutualité en Afrique.

Structure supranationale, l’Union Africaine de la Mutualité (UAM), dont le siège est à Rabat – Maroc-, est un instrument de mise en réseau du mouvement mutualiste en Afrique pour défendre et représenter les intérêts communs des organisations membres et apporter une assistance technique de premier ordre en matière d’amélioration de couverture sociale et de facilitation d’accès aux soins de santé à travers la solidarité mutualiste.

L’UAM est une plateforme résolument engagée à intensifier la coopération Sud-sud à travers l’échange d’expériences et d’expertises en matière de mutualité pour hisser haut l’action de la sécurité sociale. La mutualité, pilier incontournable de l’économie sociale et solidaire, permet un accès facile aux soins de santé pour que l’Afrique puisse relever le défi de la protection sociale pour tous.

Conçue en 2007 et créée en 2010 sur initiative marocaine et un engagement des pays africains, l’UAM compte parmi ses membres les mutuelles de 20 pays africains dont 13 gouvernements ont ratifié les statuts de cette Union.

Il est de ce fait un espace d’échange, de dialogue, de coordination et de plaidoyer du mouvement mutualiste africain auprès des gouvernements et des instances nationales et internationales.

Il va sans dire que l’Union Africaine de la Mutualité constitue une plateforme pour renforcer des relations Sud-Sud à travers l’échange des expériences et des expertises dans le domaine de la mutualité, pour rehausser l’action sociale et promouvoir la protection sociale.

Cette organisation opte pour une démarche dynamique et active pour permettre à l’Afrique de réussir une couverture universelle.

En Afrique, l’exclusion de la protection sociale est particulièrement préoccupante au regard de l’ampleur de la pauvreté. Les crises économiques qui se sont succédé, ont entrainé le désengagement de l’Etat et ont eu pour conséquence une réduction des dépenses publiques. Le secteur de la santé a été l’un des plus touchés par cette situation. La gratuité des soins pour tous n’est plus assurée et il faut faire appel à la contribution des utilisateurs des services de la santé.

Combler les lacunes de la couverture demeure en effet un enjeu majeur du fait que le taux de couverture effective est faible, même dans les pays dotés d’une couverture légale. Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), 82% de la population africaine vit sans aucune protection sociale. Une telle situation peut constituer un obstacle significatif à l’éradication de la pauvreté et la réduction des inégalités.

Cette situation interpelle les pays africains à redoubler d’efforts pour promouvoir la protection sociale et œuvrer à la généraliser en vue d’atteindre notre objectif ultime celui de la protection sociale pour tous.

Revenant aux travaux du Conseil d’Administration de la MGPAP, il est à souligner que les membres du Conseil ont approuvé plusieurs points portant notamment sur la mobilisation davantage de ressources humaines, matérielles et logistiques nécessaires, pour réussir l’engagement de la MGPAP en faveur de la mise en œuvre du chantier royal de généralisation de la protection sociale, indique un communiqué de la MGPAP, parvenu à APA.

Le Conseil a également approuvé la mise en place des axes du plan stratégique quinquennal (2021-2025), la réduction des disparités territoriales et la garantie de l’égalité d’accès aux services administratifs, sociaux et sanitaires, outre l’adoption d’une politique de recrutement basée sur les besoins réels de l’établissement et les compétences personnelles exigées.

De même, le Conseil d’Administration de ce géant de la mutualité au Maroc a mis en place un mécanisme stratégique national pour la gestion des opérations de traitement et remboursement des dossiers médicaux des adhérents, tout en incluant les régions.

Il s’agit aussi du renforcement de la capacité d’accueil des centres d’archives et de documentation, ainsi que l’organisation de campagnes de sensibilisation et de communication visant à faire connaître les différents services de la MGPAP.

Maillon essentiel du système mutualiste marocain, de par sa population d’adhérents au nombre de 435.000 et leurs ayant-droits ayant franchi la barre des 1,5 million, la MGPAP a pu réaliser, durant plus de 70 ans de son existence, une série de projets visant la régionalisation et de la politique de proximité, la facilitation de l’accès aux soins médicaux et la diversification et le développement des prestations servies aux adhérents et leurs ayant-droits.

La MGPAP est gérée par un conseil d’administration constitué de 33 membres élus par bulletins secrets à l’Assemblée générale. Les membres du conseil d’administration sont élus pour un mandat de 6 ans, et sont renouvelés par tiers tous les deux ans.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé