International › APA

Maroc : L’OCP réalise un chiffre d’affaires 4,4 milliards d’euros en 2017

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a réalisé un chiffre d’affaires de près de 4,4 milliards d’euros (48,5 milliards DH) en 2017 contre 3,86 milliards d’euros (42,48 milliards DH) en 2016, soit une hausse de 14 %, selon un communiqué du groupe.Avec une solide performance dans tous les segments, les ventes de l’OCP ont augmenté en volume de 40% pour la roche phosphatée et de 24% pour les engrais par rapport à 2016. Ce qui a contrebalancé en quelque sorte la baisse constatée sur les prix mondiaux. Ainsi, en 2017, les engrais représentent 54% des ventes totales, contre 21% pour la roche, et 15% pour l’acide phosphorique.

Ces réalisations sont le fruit du déploiement de la première phase d’un programme d’investissement très ambitieux qui permettra à terme d’augmenter significativement la capacité de production. En effet, cette première phase, achevée en septembre 2017, a permis, entre autres, de doubler la capacité minière, de tripler la capacité d’engrais, de construire le pipeline, de développer la plateforme de Jorf Lasfar et aussi de doubler la capacité du port.

Sur le marché continental, les exportations de l’OCP ont augmenté de près de 50% passant de 1,7 million de tonnes en 2016 à 2,5 millions de tonnes en 2017, avec une distribution équilibrée sur l’ensemble du continent.

Le groupe a également poursuivi sa stratégie relative à la création de la demande pour la roche au niveau de l’Amérique latine, l’Europe et l’Asie.

Les dépenses d’investissement ont, quant à elles, dépassé les 9 milliards de dirhams. Le groupe a consolidé ses fonds propres en 2017. Ils sont ainsi passés de 71,8 à 73,8 milliards de dirhams.

Par ailleurs, l’EBITDA est resté stable en 2017 avec une baisse de la marge à 26% par rapport à 2016 qui affichait un taux de 30%. Le résultat global consolidé ressort à 4,7 milliards de dirhams contre 3,5 milliards DH un an auparavant, soit une hausse de 32% environ.

Sur un autre registre, l’OCP a maintenu ses efforts de maîtrise des coûts de production, notamment avec la montée en puissance du pipeline qui a permis au groupe de réaliser une économie de 1,7 milliard de dirhams rien qu’en 2017. Les gains cumulés grâce au slurry pipeline depuis 2014 sont estimés à 3,7 milliards de dirhams. Les coûts de production de la roche ont également baissé de près de 35% sur les 4 dernières années.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut