› Sport

Le Maroc réagit aux rumeurs sur le retrait de la Can au Cameroun

Rachid Talbi El Alami, ministre marocain de la Jeunesse et des Sports. ©Droits réservés

Dans une interview accordée à un média français, le ministre marocain de la Jeunesse et des Sports affirme que pas un instant, son pays n’a pensé à organiser la prochaine Can de football.

Le Cameroun abritera-t-il la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football 2019 ? La question a été remise au goût du jour il y a quelques jours, après que des rumeurs sur le retrait imminent de l’organisation de ladite compétition au pays de Samuel Eto’o ont été densément relayées sur les réseaux sociaux et même par certains médias. Ces rumeurs  affirmaient qu’en raison des retards observés sur les différents chantiers de la Can 2019, la Confédération africaine de football (Caf) comptait retirer l’organisation de cette compétition au Cameroun pour l’attribuer au Maroc.

Si le gouvernement camerounais n’a pas fait de sortie officielle sur la situation, la réaction est  venue du Maroc. Rachid Talbi El Alami, le ministre de la Jeunesse et des Sports a accordé une interview au site français Mediapart le 02 août 2018. Le membre du gouvernement marocain n’a pas caché qu’il serait le premier à se réjouir si la Can devait avoir lieu au Maroc. Mais, pour l’instant, la question ne se pose pas. « Tout ceci est parfaitement grotesque. Nous avons été les premiers surpris d’entendre ces bruits, jusqu’à ce que l’on découvre qu’il s’agissait bel et bien de rumeurs et de fausses informations. Mais vous le savez bien, une fois qu’une rumeur est lancée, difficile de l’arrêter. Je peux néanmoins affirmer que pas un instant nous avons pensé à organiser la prochaine Can, et pour cause, il n’y a aucune raison à cela », a déclaré le marocain.

 «Je précise encore un point, le Cameroun est un pays ami, et bien plus encore que cela, nous sommes des pays frères. Lorsque l’on prétend que le Cameroun ne sera pas prêt, nous le prenons aussi comme une insulte personnelle dont l’objet est la capacité des pays africains à organiser des événements sportifs majeurs », a ajouté Rachid Talbi El Alami.

De son côté, le Cameroun attend la troisième mission d’inspection de la Caf, prévue du 04 au 10 août 2018.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé