Personnalités › Success Story

Marthe Eding conduite à sa dernière demeure

Décédée le 15 avril dernier à l’âge de 87 ans, l’épouse du héros national Ernest Ouandié a été inhumée samedi 14 mai 2016 à Bafoussam

Marthe Eding, épouse Ouandié, décédée le 15 avril 2016 à l’âge de 87 ans, a été inhumée le samedi 14 mai 2016, au quartier Kouogouo à Bafoussam. Elle a été enterrée sous la terre où l’avait précédé son époux le 15 janvier 1971, après avoir été publiquement criblé de balles par les forces néocoloniales.

Marthe Eding a été inhumée en l’absence des autorités administratives, politiques et traditionnelles. Seul le chef du village Badoumla, dans le département du Haut-Nkam qui a des liens de parenté avec Ernest Ouandié, était présent, rapporte le quotidien La Nouvelle Expression dans son édition du lundi 16 mai 2016.

Outre les autorités administratives et traditionnelles, celles politiques, du pouvoir comme de l’opposition, y compris les cadres de l’Union des populations du Cameroun (Upc) n’ont daigné sacrifier de leur temps pour accompagner dans sa dernière demeure, une femme qui, selon de nombreux historiens, a sacrifié sa jeunesse et sa vie pour la libération du Cameroun, ajoute le quotidien.

Les valeurs qu’elle incarnait et les idéaux qu’elle défendait, ont d’ailleurs été exaltés à la phase des témoignages avant son inhumation.

Philipe Ouandié, fils ainé du couple Ouandié a confié qu’il n’a réellement vu sa mère que lorsqu’il avait l’âge de 30 ans. En effet sous le coup des persécutions, Marthe Ouandié avait été contrainte à l’exile en 1957. Elle ne retournera au Cameroun qu’en 2000 après l’acte du chef de l’Etat qui faisait de certains combattants de la lutte pour l’indépendance du Cameroun, « héros national», dont Ernest Ouandié.


Droits réservés)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé