Sport › Football

Le Cameroun perd le match amical face au Brésil (1-0)

Le cameroun battu par le Brésil en match amical, le 20 novembre 2018. (c) Journalducameroun.com

Bien que privé de sa star Neymar, blessé aux adducteurs dès la huitième minute de jeu, le Brésil s’est  imposé face au Cameroun (1-0), grâce un but de la tête Richarlison (45ème mn),  ce mardi en match amical à Londres.

Avec  des défenseurs hors sujet, des attaquants transparents, des milieux peu inspirés… les Lions indomptables , dominés dans l’engagement et la créativité, ont vécu une soirée difficile. Sans ses portiers André Onana et Fabrice Ondoa, le score de la partie aurait été plus lourd.

Un faux pas supportable tout de même quand on sait que quatre jours après sa défaite en éliminatoires de la Can 2019 au Maroc (2-0),  les Camerounais était face aux quintuples champions du monde. Toutefois, avec un bilan de deux nuls, deux défaites, une victoire, deux buts marqués contre quatre encaissés, Clarence Seedorf a du travail pour trouver une équipe conquérante, à sept mois de la Can 2019.

Le jeu, les joueurs et les notes de l’équipe du Cameroun

André Onana, 7/10 : le gardien de but de l’Ajax d’Amsterdam a fait les interventions qu’il fallait, notamment en repoussant un tir de Firmino (21ème mn) et un autre en fin de première mi-temps. Une déviation en corner qui a conduit à l’unique but de la partie de Richarlison. Il ne peut rien sur ce coup de tête puissant. Pendant la pause, il est remplacé par  Fabrice Ondoa.

Fabrice Ondoua 7/10: Le portier d’Ostende a connu une entame difficile. Sur une sortie hasardeuse des 30 mètres, il a loupé son coup de tête alors qu’un de ses défenseurs était présent. Heureusement pour le Cameroun que Gabriel  Jésus a trouvé le poteau. Après cette bévue, le gardien camerounais, abandonné par sa défense,  a multiplié les parades durant tout le reste du match, notamment sur la lourde frappe d’Allan, à la 77ème minute et le double arrêt devant Richarlison, à la 88ème minute. Qu’importe si, trop avancé, il a vu le tir  d’Allan échoué sa course sur la transversale, à la 68ème minute.

Jean Armel Kana Biyik, 4/10 : face à la vivacité des attaquants brésiliens qui ont confisqué le ballon, le défenseur central de Kayserspor a anticipé sur quelques ballons et contré  des tirs, notamment en début de partie. Pris de vitesse sur le coup de tête de Richarlison, il a commis une erreur fatale. Pis, il s’est souvent montré imprécis à la relance. 

Yaya Banana, 3,5/10 : le défenseur central de Platanias FC a été rapidement en difficulté dans ce match. Peu serein, il a laissé trop d’espaces aux attaquants brésiliens qui ont trouvé la barre transversale et le poteau dans ce match. Comme ses partenaires, il a parfois manqué de solidité et s’est montré imprécis dans ses relances.

Jeando Pourrat Fuchs, 5/10 : dans un match où les Lions subissaient les assauts répétés des brésiliens,  le joueur polyvalent (demi défensif et latéral droit) de Sochaux en Ligue 2 française a réussi son baptême du feu chez Lions. Jamais intimité,  il s’est donné à fond pour faire oublier Fai Collins, l’habituel titulaire au poste de latéral droit.  Mais face aux stars brésiliennes, il a peu combiné avec Choupo-Moting ou effectué des centres.

Gaëtan Bong 4/10: sur un terrain du stade de Milton Keynes, rendu glissant à cause de la forte pluie qui s’est abattue sur Londres, le latéral gauche de Norwich s’est parfois fait facilement dribbler. Présent dans les duels, le capitaine des Lions, lors de ce match amical de prestige, a néanmoins pris très peu de risque offensif. Face au Maroc et au Brésil, il avait la chance de marquer des points en l’absence d’Oyongo Bitolo, il ne l’a pas saisi.

Georges Mandjeck, 3/10 : l’équipe du Cameroun, à l’image de son milieu de terrain  défensif du Maccabi Haifa, a cruellement manqué de technique offensive pour mettre en danger leur rival brésilien. Malgré une première période qui s’est déroulée dans un rythme peu effréné, l’ancien messin, en retard sur plusieurs ballons, a écopé d’un carton jaune à la 19ème minute. Le seul du match.

Arnaud Djoum 3,5/10: dans un milieu de terrain à trois, tout comme Mandjeck à côté de lui, le milieu de Hearts of Midlothian n’a pas livré une belle prestation. Il n’a pas su orienter le jeu des Lions vers l’avant et son travail défensif a été trop limité. Conséquence, dans l’impact physique, il a gratté peu de ballons.

Kunde Malong, 5/10 : très entreprenant, le milieu de terrain relayeur de Mayence a touché de nombreux ballons. Il a harcelé ses adversaires pour empêcher la construction et récupérer des ballons qu’il a malheureusement aussi beaucoup gâché. Il a également frappé à distance à deux à reprises, sans cadrer une seule fois. Il est sorti à l’heure de jeu, remplacé par Fabrice Olinga, qui n’a rien apporté.

Choupo-Moting 3,5/10: sa première accélération débouche sur la première occasion des Lions. Mais la frappe de l’attaquant parisien passe largement au-dessus de la cage dès l’entame du match. Après, il a fait quelques différences, mais il a finalement été assez peu dangereux dans la zone de vérité, la faute notamment à un manque de précision dans le dernier geste. Et parfois, il a trop cherché les solutions individuelles.  Il est remplacé par Clinton Njié à la 65ème minute. Ce dernier, s’est également montré brouillon à l’approche de la surface adverse.

Stéphane Bahoken 4/10 : avec des milieux et des joueurs de couloirs peu créatifs, l’avant-centre d’Angers a d’abord eu du mal à se procurer des occasions. Sur un centre de Karl Toko Ekambi, il était malheureusement trop court pour reprendre le ballon, à la 52èmeminute. Avec cette occasion, le Cameroun est passé tout près de l’égalisation. Il est sorti à la 67ème minute, remplacé par Christian Bassogog, qui ne s’est jamais montré à son avantage.

Karl Toko Ekambi 3/10 : rarement trouvé sur le flanc droit, l’avant-centre de Villareal n’a pas pesé face au Brésil.  Le pendant Choupo-Moting sur les côtés, a eu toutes les peines du monde se mettre évidence.  Sur les rares ballons touchés,  dos au but, il a été à chaque fois dominé par les défenseurs brésiliens, sauf à la 55ème minute, quand il a bien fixé Marquinhos, mais n’a pas assez enroulé son ballon pour tromper Ederson, le portier brésilien. Il est sorti en fin de match, remplacé par Jacques Zoua, qui a sur un coup de tête, dans une position illicite, touché le montant droit, pendant le temps additionnel.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé