Politique › Judiciaire

Cameroun: Maurice Kamto porte plainte contre le Minat, la Police et la Gendarmerie

L’audience est prévue au TPI de Yaoundé le 15 octobre. Le président du MRC se dit victime de “voies de fait administratives”, dans le cadre de son assignation à résidence depuis le 21 septembre

 

Les avocats du président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) ont adressé une plainte au tribunal de première instance de Yaoundé – Centre administratif, pour des “voies de fait administratives” que Maurice Kamto dit subir depuis le 21 septembre 2020, ont annoncé ces derniers dimanche.

Maurice Kamto est en effet assigné à résidence depuis la veille de la “marche pacifique” qu’il a récemment annoncé, mais à laquelle il n’a pas pu prendre part du fait du déploiement des forces de l’ordre autour de son domicile.

Le président du MRC a appelé les Camerounais à marcher pacifiquement, le 22 septembre 2020, pour exiger un cessez-le-feu et un retour à la paix dans les régions anglophones du Cameroun, ainsi que la réforme consensuelle du Code électoral. Il a également appelé au départ de Paul Biya (à la tête du Cameroun depuis 1982) si ces deux points n’étaient pas réglés avant toute nouvelle élection.

La plainte transmise par le collectif d’avocats Sylvain Souop est à l’encontre du ministère de l’Administration territoriale (Minat), la Délégation générale à la sûreté nationale (DGSN) et le secrétariat d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie (SED).

Le procès civil en référé ordinaire relatif à cette plainte est prévu le jeudi 15 octobre 2020 à 14h, selon l’information publiée par les avocats de Maurice Kamto.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé