Société › Kiosque

Maurice Kamto vulgarise son projet de société

Le parti politique d’opposition qu’il dirige, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, édite depuis peu un journal

Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) se met à la page de la communication de masse et de la propagande. Le parti politique d’opposition que dirige le Pr. Maurice Kamto a mis sur pied, depuis le mois de mai 2014, un «organe d’information» pour vulgariser le programme du parti et de son président national en vue des prochaines consultations électorales. «L’organe d’information» en soi est un journal bilingue (français, anglais) de 16 pages au format tabloïd, vendu à 500 F CFA l’exemplaire.

Comme on pouvait s’y attendre, le numéro 1 du magazine s’ouvre sur «Le pacte républicain» du MRC, ses cinq propositions principales à mettre en uvre après une éventuelle élection à la tête de l’Etat. Et le jeune parti, créé tout juste il y’a deux ans, y croit. «Beaucoup étaient encore sceptiques. Ils attendaient. Ils observaient. Il fallait convaincre les indécis de nos convictions profondes, de notre engagement sans faille en faveur du combat pour un changement dans la paix et pour la promotion des valeurs qui fondent une République moderne à savoir notamment la démocratie, la prospérité et la paix», y indique Maurice Kamto, ancien ministre délégué auprès du ministre de la Justice, démissionnaire du gouvernement en novembre 2011.

Au fil de la lecture de ce premier numéro, on retrouve également les discours du président national du MRC dans le cadre de la célébration de certains événements ayant eu lieu cette année: Fête nationale de la Jeunesse (11 février) ; Journée internationale de la Femme (08 mars) ; Fête du travail (01er mai).

Pour les militants du MRC, une liste des responsables du parti politique à travers différentes localités du Cameroun est publiée dans le magazine «Renaissance» avec les contacts téléphoniques de ces cadres. On retrouve également une rubrique, un tantinet provocateur, consacrée au «peuple au quotidien». Pour le premier numéro, le MRC s’est focalisé sur «les emplois du Renouveau» (au compte du RDPC, parti au pouvoir) en les résumant principalement au «Ben skin au quotidien».

«Rennaissance», indique le MRC, peut être acquis en version papier au Cameroun mais aussi en Afrique, Europe et Etats-Unis. Une formule d’abonnement à la version électronique existe sur le site web de ce parti.

Comme toute initiative de ce genre, il est à espérer que la régularité ne fera pas défaut à ce magazine à la périodicité mensuelle. Sur ce point, on peut dire que le parti accuse déjà le coup. Le premier et dernier numéro à cette date est sorti en mai 2014.

Un tel temps mort peut être préjudiciable à un parti qui veut vulgariser son projet de société et ses activités en période pré-électorale. Ceci dans un contexte où des intellectuels sceptiques, à l’instar de Patrice Nganang, estiment que l’opposition camerounaise a pris ses congés depuis l’élection présidentielle de 2011.

La UNE de « Renaissance », n°001, mai 2014
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé