› International

Mauritanie: Mohamed Ould Abdel Aziz, réélu dès le premier tour

Ces résultats sont contestés par l’opposition, mais certains observateurs politiques rassurent que tout s’est passé de façon régulière.

Mohamed Ould Abdel Aziz demeure le président de la Mauritanie. Il a été réélu à la suite des élections qui se sont déroulées dimanche. Il l’emporte dès le premier tour après avoir devancé largement le président de l’assemblée, Messaoud Ould Boulkheir, crédité de 16% des suffrages, et le vétéran de l’opposition Ahmed Ould Daddah (13%).
Des résultats qui ont été rejetés par l’opposition mauritanienne. Cette dernière a dénoncé des fraudes et un « coup d’Etat électoral ». Dans une déclaration commune diffusée dimanche, les membres de l’opposition avec en tête Messaoud Ould Boulkheir et Ahmed Ould Daddah, les deux candidats déchus protestent: nous rejetons ces résultats fabriqués à l’avance; nous demandons par ailleurs à la communauté internationale de mettre en place une commission d’enquête pour faire la lumière sur le processus électoral, écrivent-ils.

Pourtant, d’après certains observateurs internationaux sur place en Mauritanie, l’élection présidentielle s’est globalement déroulée de façon régulière. Selon les premières informations fournies par les nombreux observateurs indépendants présents, appartenant notamment à l’Organisation internationale de la francophonie et à l’Union africaine, il n’y a pas eu d’anomalies majeures constatées, a affirmé le Quai d’Orsay, interrogé lors d’un point de presse électronique. Nous attendons le rapport complet de ces observateurs, a-t-il ajouté. Et Si contestation il y a, elle doit passer par les voies légales et le dépôt d’un recours auprès du Conseil constitutionnel, a souligné Paris, qui encourage tous les acteurs politiques mauritaniens au dialogue et à une attitude constructive.
Les résultats définitifs de ces élections qui se sont déroulées dans le calme selon la France, seront disponibles dans les prochains jours.

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz est arrivé en août 2008 au pouvoir suite à un coup d’Etat. Et d’après des observateurs de la scène politique, les élections qui ont eu lieu récemment étaient essentielles pour ouvrir la voie à une sortie de crise en Mauritanie, comme l’a souligné la France. Ces élections, si les résultats définitifs venaient à être acceptés des populations, devraient fermer la parenthèse ouverte par le putsch contre le premier chef d’Etat démocratiquement élu du pays.

Drapeau de la Mauritanie
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut