International › APA

Mauritanie : un candidat à la présidentille rêve de dissoudre le Parlement

Le président du parti de l’Union des forces du progrès en Mauritanie (UFP, opposition), Mohamed Ould Mouloud, a menacé de dissoudre l’Assemblée nationale s’il est élu président de la République, au soir de l’élection présidentielle du 22 juin prochain.Mohamed Ould Mouloud qui s’exprimait vendredi à Nouakchott, au démarrage de la campagne électorale pour la présidentielle, a justifié son ambition par le fait que l’élection en septembre dernier de l’actuelle Assemblée, unique chambre du Parlement en Mauritanie, ne s’était pas déroulée dans la transparence.

Les députés de cette Assemblée sont en majorité affiliés aux partis de la mouvance présidentielle.

Une fois un nouveau Parlement installé, Mohamed Ould Mouloud  propose qu’il soit, entre autres prérogatives, commis à l’approbation préalable de toutes les nominations à de hauts postes de l’Etat sur proposition du Président de la République.

Cinq autres candidats dont le ministre mauritanien de la Défense, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ghazouani, dauphin du président sortant, briguent le fauteuil présidentiel en Mauritanie.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé