Sport › Football

Me Dieudonné Happi : « Nous avons le cœur léger à la fin de notre mission »

Passation de service entre Dieudonné Happi et Seidou Mbombo Njoya, le nouveau président de la Fecafoot. (c) Fecafoot

Ainsi se réjouit le président du comité de normalisation de la Fecafoot au moment où Mbombo Seidou Njoya entame son mandat à la tête de l’instance faîtière de football au Cameroun.

Le nouveau président de la Fecafoot entre en fonction. Seidou Mbombo Njoya a été installé mardi, 18 décembre, au cours d’une cérémonie présidée par le ministre des Sports Ismaël Bidoung Mpkatt. Il a été élu au terme d’un long processus de normalisation de la Fecafoot initié en août 2017 par la Fédération internationale de football association (Fifa).

L’avocat Dieudonné Happi qui a conduit cette normalisation a passé le témoin au nouveau président de la Fecafoot avec un « sentiment de devoir accompli ». « Nous avons le cœur léger au lendemain de la fin de notre triple mission : gérer les affaires courantes, réécrire les textes et organiser les élections, dans un contexte de nécessaire réforme de la gestion de la Fecafoot », a-t-il confié dans une inteview publiée sur le site de ladite instance.

– Sur le bilan du travail du comité de normalisation –

« En effet, nous avons amélioré la gestion de la Fecafoot par une réforme de la politique des ressources humaines. Nous avons doté la Fédération d’un statut du personnel, d’un règlement intérieur, d’un nouvel organigramme assorti de fiches de fonction et de qualification, d’une évaluation des droits du personnel qui enregistrait des retards d’avancement et de cotisations sociales de 7 ans voire plus. Nous avons fait baisser de 40% les effectifs de la Fecafoot et lancé le processus de contractualisation d’une vingtaine de personnels dont la situation administrative était précaire.Nous avons procédé à la mise en place d’un système financier et comptable à travers un manuel de procédures administratives, financières et comptables. Ce qui nous a permis de réduire de près de 70% les dépenses de fonctionnement entre 2017 et 2018.  La normalisation a par ailleurs doté la fédération d’un schéma directeur informatique avec une planification des projets pour les 10 prochaines années », énumère Me Dieudonné Happi.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé