Politique › Institutionnel

Mebe Ngo’o: «Les possibilités de ravitaillement de Boko Haram ont été fermées»

Le ministre délégué à la présidence en charge de la Défense dresse un bilan positif de l’engagement du Cameroun contre la secte terroriste

Le ministre délégué à la présidence en charge de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o, dresse un bilan positif de l’engagement du Cameroun contre Boko Haram, un peu moins d’un an après la déclaration de guerre faite par le président Paul Biya à Paris, le 17 mai 2014.

«Les forces de défense camerounaises ont repris l’initiative militaire sur le terrain et le dessus contre Boko Haram en lui infligeant des pertes extrêmement lourdes. Par ailleurs, toutes les possibilités de ravitaillement de Boko Haram ont été fermées», soutient Edgard Alain Mebe Ngo’o dans la presse publique ce 01er avril.

«Mais je dois également avoir l’honnêteté de reconnaitre qu’à un moment donné de cette bataille, nous avons eu des revers. Ces déconvenues n’étaient pas dues à la faiblesse opérationnelle de nos forces, mais davantage au caractère asymétrique de la menace», ajoute-t-il.

Dans l’interview accordée à Cameroon Tribune ce mercredi, le ministre de la Défense a également dressé le chapelet de mesures prises pour renforcer l’armée depuis 2014. «Le chef de l’Etat a décidé de faire de la région de l’Extrême-Nord, plus le département du Mayo-Louti dans la région du Nord, une région militaire à part entière. Concomitamment, il a créé une 4e région de gendarmerie. Il est allé plus loin en procédant à la délocalisation de la Brigade d’infanterie motorisée. Plus récemment, le président de la République est encore monté d’un cran en faisant du département du Logone et Chari, une légion de gendarmerie à part entière. Toutes ces mesures ont été accompagnées d’un rajeunissement significatif dans le commandement», indique Edgard Alain Mebe Ngo’o.

Le ministre de la Défense a achevé lundi, 30 mars, par Bertoua à l’Est, l’installation des officiers des forces armées récemment nommés par le président de la République. A ces derniers, il leur a été demandé de travailler en «mutualisation, synergie et coopération» avec les autres forces de sécurité.

Le ministre délégué à la présidence en charge de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o
Droits réservés)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé