Société › Faits divers

Médecine: deux siamois camerounais opérés avec succès en Tunisie

Une équipe médicale tunisienne a réussi à séparer deux jumeaux d’un couple camerounais. L’opération est la première du genre dans le secteur médical privé dans ce pays

«La Tunisie nous a rétabli la joie après que nous avions cru, ma femme et moi, ne pas pouvoir effectuer l’opération de séparation de nos deux fils jumeaux, Davis et Daryl», a déclaré Ndi Julius (38 ans), le père des deux siamois camerounais opérés avec succès en Tunisie.

L’opération de séparation est la première du genre dans le secteur médical privé en Tunisie et la 3ème dans le secteur sanitaire en Tunisie.

Fier de cet exploit médical, Dr Boubaker Zakhama, directeur général de la clinique Carthagène, a affirmé lors d’une conférence de presse tenue, samedi matin, en présence du staff médical qui a mené cette opération que les deux jumeaux sont en bonne santé.

Il a ajouté qu’ils ont quitté le centre hospitalier depuis une semaine. «Notre joie était immense et indescriptible lorsque nous avions appris que nous attendons des jumeaux, une joie très vite gâchée lorsque le médecin nous a fait apprendre que ma femme est enceinte de jumeaux siamois», raconte Ndi Julius. «Nous étions sous le choc et notre vie a été subitement bouleversée», a-t-il dit.

La famille Julius est originaire de «Ndounga Mentung», un village situé au nord-ouest de la capitale camerounaise Yaoundé. La naissance de jumeaux siamois est un mauvais présage pour les habitants du village.

Les parents des enfants sont condamnés à se débarrasser de leur progéniture par obéissance aux traditions locales, raconte le père des deux jumeaux.

Ironie du hasard ou mauvais concours de circonstances, deux mois avant la naissance des deux jumeaux, le père Julius se trouve en proie au chômage et a perdu son travail de photographe. Sa femme est atteinte de paralysie après l’accouchement.

En dépit de cette rude épreuve, le père Julius n’a cessé de solliciter aux autorités camerounaises de trouver une issue au sort de ces jumeaux siamois.

«J’étais profondément convaincu que ces jumeaux sont de bonne augure pour moi et ma femme. C’est un don de dieu. Un sentiment qui m’a poussé inlassablement à faire preuve de patience et à aller jusqu’au bout dans ma requête», a-t-il dit.

L’espoir vient de la Tunisie
Finalement, les autorités camerounaises m’ont informé que la Tunisie a accepté de prendre en charge gratuitement la totalité des frais de l’opération des deux jumeaux. «Je tiens à remercier profondément la Tunisie et l’équipe médicale qui nous a permis à retrouver la joie», a-t-il ajouté.

Le Directeur général de la clinique a indiqué que la décision de prendre en charge les siamois a été prise en marge de la participation du staff médical de la clinique aux journées tuniso- camerounaises sur la santé qui se sont déroulées du 6 au 11 juin 2015 au Cameroun. Une rencontre a eu lieu avec les ministres camerounais des affaires sociales et de la santé qui ont exposé le cas de ces jumeaux à la délégation tunisienne.

«A notre retour en Tunisie, nous avons soumis le dossier médical à nos médecins chirurgiens. Après examen du dossier. Une suite favorable a été accordée à l’opération», a-t-il relevé.

L’opération a duré plus de 7 heures
Le spécialiste en chirurgie pédiatrique, Sofiène Gherbal, a indiqué que les organes internes des deux jumeaux sont séparés alors qu’ils avaient un foie en commun. Pour mener à bien cette opération délicate, une bonne préparation s’avérait nécessaire, a-t-il raconté, notamment au niveau de l’anesthésie.

De même une opération blanche a été simulée à la veille de l’intervention, ce qui a été un stimulant psychologique pour tout le staff médical chargée de l’opération de séparation des siamois reliés par l’abdomen et le thorax. L’intervention a duré plus de 7 heures et a été couronnée de succès.

L’équipe médicale a accepté de relever le défi et a vécu une expérience selon Gohrbal, soulignant que Daryl n’a pas besoin d’une autre intervention chirurgicale contrairement à son frère Davis qui sera opéré dans un mois pour retirer la plaque médicale de son ventre.


Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé