› Culture

Mémoire : des artistes africains revisitent la colonisation allemande

La slameuse camerounaise Lydol à la conférence de presse du Burden of memory, le 06 novembre 2019. (c) Droits réservés

Des artistes issus des six pays africains jadis sous domination allemande sont à Yaoundé dans le cadre de la semaine consacrée à la colonisation allemande prévue du 09 au 16 novembre.

Trente-sept artistes choisis dans les secteurs de l’art plastique, cinéma, littérature, performance, théâtre, musique, participent ce 05 novembre, à Yaoundé, à une série d’activités précédant la semaine culturelle dénommée « The burden of memory : considering german colonial history in africa ( Le fardeau de la mémoire : considérer l’histoire coloniale allemande en Afrique, de la traduction française) ».

Qu’il s’agissent des Camerounais Lydol, Blick Bassy, Jean-David Nkot, du Rwandais Lion King, du Togolais Koku Nonoa, tous ont consacré des œuvres à la mémoire de la période allemande sur le continent noir.

La Tanzanie, la Namibie et le Burundi, d’autres pays jadis colonisés par l’Allemagne, sont aussi représentés à cet évènement dont le pic sera atteint du 9 au 16 novembre. Une initiative de Rose Jepkorir Kiptum du Kenya et Nontobeko Ntombela de l’Afrique-du-sud et de la princesse Marilyn Douala Manga Bell du Cameroun, en collaboration avec l’Institut Goethe.

Le programme prévoit des conférences-débats, des expositions, des projections cinématographiques, entre autres. « Les productions sélectionnées se veulent un rassemblement d’expressions artistiques qui montrent les préoccupations communes et différentes des praticiens de la culture à propos de ce passé colonial », précise la princesse Marilyn Douala Manga Bell.

Sur le sujet, aucune facette de l’histoire n’est pas épargnée. « Il est intéressant de faire comprendre aux africains qu’ils ont également eu une part de responsabilité dans la colonisation. Nous avons montré cela à travers cette pièce, dans laquelle, un roi togolais demande que son peuple soit sous protectorat allemand, alors que les autres rois ne sont pas d’accords, sur ce que l’Allemagne s’empare de leurs terres », indique le scénariste Togolais Koku Nonoa, auteur de la pièce Regard sur le Togo ancien.

L’Empire colonial Allemand en Afrique est instauré à partir des années 1880 par le chancelier Allemand Otto Von Bismarck (1871-1890) et l’Empereur Guillaume Ier (1871-1888). Les territoires annexés furent le Togoland (actuel Togo, Ndlr), le Kamerun (Cameroun), du Sud-ouest africain – Deutsch-Südwestafrika (l’actuelle Namibie), la Tanzanie, le Burundi et le Rwanda.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé