› Santé

Menace du Covid-19: où sont les milliardaires camerounais ?

Hommes les plus riches du Cameroun (classement Forbes 2019)

Les grandes fortunes du pays sont muettes devant la crise sanitaire que vit le Cameroun. Officiellement, seuls  les hommes d’affaires étrangers ont manifesté un élan de cœur. Beaucoup  en font de même dans leurs pays respectifs.

Les sportifs pourraient appeler cela, se faire battre sur ses propres installations. Au moment où le nombre de victimes du Covid-19 s’accroit dangereusement au Cameroun, et qu’une partie de la population redoute l’idée d’un confinement total,  les hommes d’affaires étrangers se montrent plus soucieux que les locaux.

Le vendredi 27 mars 2020, le ministre camerounais de la Santé publique remerciait  l’institution financière United Bank For Africa (UBA) du  milliardaire nigérian Tony Elumelu qui a offert 150 millions de FCFA pour  riposter contre le Covid-19.  La veille, le pays de Paul Biya réceptionnait 20 000 tonnes de kits  de tests, 100 000 vêtements de protection et écrans faciaux à usage médical.  Un don du milliardaire Chinois Jack Ma,  fondateur de la plateforme de ventes en ligne Alibaba.

En effet, dans la plupart des pays touchés par le nouveau Coronavirus, les hommes d’affaires aux portefeuilles épais,  n’hésitent pas à soutenir les pays où  ils possèdent des investissements ou aimeraient en avoir. Ils n’oublient pas les leurs, principe de la bonne charité oblige. Les opérateurs économiques des pays anglo-saxons en sont des modèles.

Au Nigéria voisin par exemple, Tony Elumelu et 17 de ses  compatriotes capitaines d’industries, parmi lesquels Aliko Dangote,  ont  levé des centaines de  milliards de Naira au profit du plan de riposte national. A noter que  les membres du gouvernement ont décidé de sacrifier 50% de leurs salaires pour la même cause.

En Afrique du Sud, le milliardaire Patrice Motsepe a annoncé que son groupe d’entreprises donnerait 1 milliard de rands (45,5 millions de livres sterling) au gouvernement. Dans le but de construire des installations d’eau, de santé et d’éducation pour les coins à forte exposition au Coronavirus.

Pagnes, riz, sardines

Du côté de la RDC, le gouvernement des Dandoki a mis à la disposition du ministre de la Sante  1,8 millions de dollars. Argent utilisé pour la mise en service  d’une chaine de télévision privée dédiée exclusivement à la lutte contre le  covid-19.

Une responsabilité sociale qui ne s’observe jusqu’ici, qu’hors  des frontières du Cameroun. Les hommes d’affaires locaux sont le plus souvent visibles lors des campagnes électorales. Dans leur générosité saisonnière, ils financent leurs partis politiques, commandent et distribuent des gadgets tels que : pagnes, parapluies, tee-shirts, casquettes etc.   Offrent quelques kilogrammes de  riz, de sel, des boites de sardine, et quelques des petites coupures de billets de banque.

Or, cette fois, ces grandes fortunes, qui se recrutent dans les milieux d’affaires et la classe politique gouvernante,  pourraient offrir aux hôpitaux et/ou au ministère de la Santé publique, des masques, des gants de protection pour les particuliers et le personnel soignant, des gels hydroalcooloques, des savons, etc…

            .


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé