Opinions › Tribune

Message de voeux du Peuple Uni pour la Renovation Sociale

Par Serge Espoir Matomba, Premier Secrétaire du PURS

Camerounaises, Camerounais,Mes Chers compatriotes,L’occasion m’est offerte de vous exprimer du fond de moi-même, mes v ux de nouvel An 2013, pour plus de bonheur et de prospérité, les meilleurs pour chacune et chacun d’entre vous.L’année 2012 qui vient de s’achever a été une fois de plus comme les années écoulées manquée vraisemblablement pour une large majorité d’entre vous. Certains y voient un signe du destin ou une raison liée à la fatalité là où, au contraire, il faudrait davantage de lucidité pour comprendre que la vie de nos compatriotes peut être améliorée et l’espérance de vie augmentée en appliquant de simples mesures collectives liées au bon sens commun des choses. Plusieurs promesses faites par le Président de la république n’ont pas connu leurs exécutions annoncées à renfort de grands coûts publicitaires. Nous sommes toujours de plus en plus nombreux à vivre en dessous du seuil mondial de pauvreté et aucune indication récente ne permet de croire que cette tendance pourra être renversée avec autant d’accumulation de fautes politiques ou stratégies ou encore d’erreurs de gouvernance marquées par des habitudes décennales prises par le pouvoir dirigeant.

Je comprends donc cette exaspération qui rugit au plus profond de vous-mêmes aussi bien dans nos villes que dans les campagnes où les chantiers de connexion utile demeurent encore absents sur la très grande partie du territoire national; Nous êtes nombreux à exprimer votre ras-le bol à la politique gouvernementale qui ne crée pas d’emplois véritables pour les jeunes au-delà des effets d’embauches politiques destinés à tromper l’opinion internationale sur l’état réel de la vie économique de notre pays. Notre jeunesse est constamment dirigée vers des risques imprudents au-delà des frontières nationales où l’on ne compte plus que les quelques privilégiés qui ont obtenu un emploi stable ou durable. Notre enseignement autrefois cité en exemple de par le monde décline inexorablement en raison de l’intrusion du phénomène de la corruption ou de la concussion en son sein. Les valeurs morales, de justice, d’égalité et de solidarité qui devraient guider nos dirigeants et la République sont bafouées au quotidien par celles et ceux que nous aurions voulu tenir en modèles de références.

Cette minorité d’individus rompue à l’exercice de la conservation exclusive du pouvoir vous empêche et empêche le peuple camerounais d’accéder aux espoirs légitimes que vous formulez au quotidien pour vous et vos enfants. Vous le savez si bien, ce sont ces valeurs qui constituent le noyau dur de mon engagement en politique aux côtés de tant de militants jeunes, femmes et hommes confondus animés par l’idée de répartition des richesses pour tous dans un équilibre à rechercher entre les prérogatives de l’Etat et le bien-être des populations que celui-ci est censé garantir. En cette période particulièrement difficile sur le plan économique, mes pensées vont à celles et ceux d’entre vous qui réclament à juste titre un emploi pour accomplir leur sens de la dignité humaine par le travail. C’est le cas notamment de tous ces étudiants épris de qualification professionnelle auxquels la politique actuelle réserve le chômage et la précarité comme source de recueillement de tant d’efforts ou de sacrifices parfois au détriment d’autres membres de leurs familles.
Tout ceci crée de l’insécurité au sein de nos foyers et le pessimisme gagne encore plus de terrain chaque jour.

Dans certaines régions du pays, nos concitoyens ont purement et simplement renoncé à se former comme pour se prémunir des choix cruels auxquels les parents sont confrontés au sein de nos familles, choix ou dilemme qui oppose la nourriture et le savoir au risque de ruiner la culture et l’avenir de notre nation. Nous ne pouvons plus regarder ce spectacle de mauvais goût sans réagir ; nous ne pouvons plus observer sans action concrète.
C’est pour cette raison que le PURS place ses engagements et résolutions pour l’année nouvelle sur le champ du changement par des actes. Nous appelons les citoyens camerounais à se mobiliser pour obliger les autorités en place à prendre de bonnes décisions dans l’intérêt de la collectivité ou de déposer leurs mandats publics en convoquant de nouvelles élections libres et transparentes.

Le PURS prône le rayonnement de notre pays sur le plan international et revendique pour le Cameroun une place digne de son potentiel humain et naturel. Ce combat, qui est aussi celui du défi de la nouvelle génération de femmes et d’hommes politiques, nous devons le mener et nous le gagnerons ensemble si nous sommes capables de nous entendre sur des valeurs essentielles à l’essor de notre pays. Mes chers compatriotes, je voudrais du fond du c ur vous rencontrer individuellement pour vous parler, échanger des idées et faire comprendre à ceux qui en douteraient encore que le gouvernement en place a échoué depuis des décennies et que nous n’avons malheureusement rien à attendre de mieux au courant des années à venir. J’aimerais tant vous écouter et formuler avec vous des propositions dans notre intérêt commun contrairement à l’arrogance des dirigeants actuels imbus de leur impunité en justice au-delà de quelques règlements de comptes internes ou claniques.
J’aimerais enfin décider, dans la sagesse et la clairvoyance politique, de l’utilisation de l’argent public afin de mener des projets ou des réalisations tournés de manière prioritaire vers la création de bien social et la création des sources de revenus dans chacune de nos familles.

De ce fait, je sollicite votre appui et vous invite à poursuivre la lutte et le combat pour le changement profond de nos institutions et ses dirigeants actuels. Ce pouvoir réside en chacune et chacun de nous. Agissons ensemble et maintenant pour un meilleur Cameroun, un Cameroun, plus reconnaissant des talents de ses enfants, un Etat de droit et responsable pour tous, un pays économiquement structuré et orienté vers la jeunesse et ses besoins de travail.
Vive le Cameroun,

Vive le PURS.
BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2013

Serge Espoir Matomba, Premier Secrétaire du PURS
Journalducameroun.com)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut