Politique › Judiciaire

Mgr Samuel Kleda: «Ce n’est pas l’église qui a organisé la grève»

Ainsi s’est exprimé le président de la conférence épiscopale nationale du Cameroun au sujet de la plainte déposée contre les évêques de Bamenda Cornelus Fontem Esua, Michael Bibi, et George Nkuo

La convocation de trois évêques accusés d’avoir encouragé le boycott  de l’école dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest semble pour le président de la conférence épiscopale nationale, Mgr Samuel Kleda, une attaque à l’église catholique.

«Ce sont les enseignants du public et du privé, qui ont lancé le mot d’ordre de grève. Ce n’est pas l’église qui a organisé cette grève. Que l’on nous présente une lettre de l’église à l’origine de la grève», déclare-t-il.

Les évêques de la région ecclésiastique de Bamenda Cornelus Fontem Esua, Michael Bibi, et George Nkuo sont poursuivis par deux officiers agissant dans le cadre d’un consortium de parents d’élèves. Ils sont accusés d’incitation à la grève dans des établissements scolaires catholiques.

Pour Mgr Samuel Kleda, les établissements catholiques ne sont pas les seuls à avoir été paralysées durant la grève des enseignants déclarés au mois de novembre dernier. «Ça devait être étendue partout. Dans toutes les autres confessions. Pourquoi il n y a que l’église catholique qui est trainée au tribunal»

Les plaignants, le colonel Tamambang et le lieutenant-colonel Sama, exigent la somme de 150 milliards de francs CFA aux prélats, à titre de dommages et intérêts. L’audience est prévue vendredi, 21 avril 2017.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé