Politique › Institutionnel

Mgr Samuel Kleda nie sa parenté avec Guerandi Mbara

L’archevêque de Douala conteste l’article du magazine Jeune Afrique qui révéle qu’il est son «cousin»

L’archevêque de Douala, Mgr Samuel Kleda, conteste la filiation que le magazine Jeune Afrique, paru cette semaine, lui prête avec le capitaine Guérandi Mbara, un des militaires qui avaient tenté de détrôner Paul Biya par un coup d’Etat en 1984. «Je croyais que Jeune Afrique était un journal sérieux. Malheureusement, je me rends compte que tous les journaux sont des diffuseurs de mensonges. Cet homme n’est pas mon cousin ; à moins que Jeune Afrique ne crée ce nouveau lien de parenté», soutient l’archevêque de la métropole économique, dans les colonnes du journal Ouest Littoral, édition du 16 septembre 2014.

«A moins qu’à la suite de Saint Pierre, il ait décidé de renier son « cousin », qui peut penser qu’un démenti aussi clair, sorti d’une « pieuse bouche », soit en contradiction avec la pure réalité», écrit le directeur de la publication Ouest Littoral, Benjamin Zebaze. Pour ce dernier, «Les déclarations de l’homme de Dieu nous conforte dans l’idée que derrière cet article, se cache quelque chose de plus pervers que l’avenir se chargera de mettre à nu».

Dans son édition hebdomadaire, du 14 au 20 septembre 2014, l’hebdomadaire Jeune Afrique a publié une enquête sur l’enlèvement de l’ex-capitaine Guérandi Mbara, exilé au Burkina Faso depuis juin 1984, par les services de renseignements camerounais. Parti acheter des armes en Europe, selon la version que donne Jeune Afrique, Guérandi Mbara aurait été drogué puis transféré au Cameroun depuis janvier 2013. C’est le 25 janvier précisément, qu’il aurait été remis aux officiers de la Direction générale de la recherche extérieure (DGRE).

«Au Cameroun, seule sa famille, dont son cousin, Samuel Kléda, l’archevêque de Douala, ose pleurer cet homme obnubilé par le pouvoir», écrit Jeune Afrique à la fin de cette enquête. Ce que le concerné réfute.

Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala
Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé