Personnalités › Success Story

Michel Tommo Monthe, Représentant permanent du Cameroun auprès des Nations Unies

Depuis le 27 août dernier, il est à la tête de la commission onusienne des affaires sociales et humanitaires.

Le cameroun une nouvelle fois à l’honneur
La Troisième Commission, chargée des questions sociales, humanitaires et culturelles, a élu par acclamation, le 27 août dernier, les membres de son bureau pour la soixante-cinquième session de l’Assemblée générale qui s’est ouverte le 14 septembre à New York. Michel Tommo Monthe, Représentant permanent du Cameroun auprès des Nations Unies, a été élu en cette circonstance Président de la Commission. A l’issue de son élection, M. Tommo Monthe a encouragé les membres de la Commission à regarder la « masse de travail à abattre » dans des domaines aussi délicats que les affaires sociales, les affaires culturelles, les droits de l’homme, en prenant conscience de la complexité des travaux. Chacun doit s’armer de courage, a-t-il conclu. Selon certains médias camerounais, sa nomination aurait fait des problèmes au plus haut niveau de l’Etat du Cameroun. Le journal Le Messager qui rapporte l’information indique qu’il n’aurait pas eu l’autorisation de la haute hiérarchie. Une information difficile à vérifier. Officiellement c’est la cohésion dans la délégation camerounaise partie à New York. Son élection à la tête de cette commission semble pourtant logique. Michel Tommo est un véritable diplomate de carrière. C’est en 2008 que le président de la république fait de lui le représentant du Cameroun à l’ONU. Avant cette nomination-là, Monsieur Monthe avait déjà servi au siège de l’organisation, comme vice-président du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB) depuis 2006. Avant cela, il avait été Conseiller spécial du Président de la cinquante-neuvième session de l’Assemblée générale de 2004 à 2005.

Michel Tommo Monthe à la tribune des Nations unies
UN Photo/Evan Schneider)/n

Plus de 35 ans au service de la diplomatie
Il détient un baccalauréat et une maitrise en art obtenu à l’université de Yaoundé au Cameroun, ainsi que d’un doctorat en relations internationales de l’Institut des relations internationales du Cameroun. De 1996 à 2004, il était inspecteur général au ministère du Cameroun des Relations extérieures, chargé des inspections des services centraux, les missions diplomatiques et consulats à l’étranger, ainsi que coordonnateur de tous les dossiers relatifs à la coopération multilatérale, en particulier celles relatives à l’Organisation des Nations Unies. De 2000 à 2004, M. Monthe a présidé l’Unité anti-corruption dans le ministère, avant dont il était le Secrétaire général responsable de la coordination générale de ses divers services. Entre 1990 et 1992, il a été chargé de mission à la Division diplomatique du Secrétariat général à la Présidence. De 1989 à 1990, il a été conseiller technique au ministère des Relations extérieures, après avoir été responsable des affaires consulaires au département protocole à compter de 1975 à 1977. Mais bien avant cela Michel Tommo avait déjà travaillé à l’ONU pendant 12 ans, de 1977 à 1989 où il a occupé les postes de Deuxième Secrétaire, Premier Secrétaire, Deuxième Conseiller et Premier Conseiller au siège permanent du pays à la Mission des Nations Unies. Né le 26 Mars 1947 à Bana, dans la région de l’ouest du Cameroun, M. Monthe est marié et père de six enfants.

Plus de 35 ans de diplomatie!
Nations unis)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé