Politique › Judiciaire

Cameroun : les militaires grévistes de Kousséri placés en détention à Kondengui

© Droits réservés

Les 27 concernés devraient bientôt comparaître devant le Tribunal militaire de Yaoundé suite à leur manifestation, armes aux poings, pour réclamer l’augmentation de leurs primes.

Vingt-sept militaires camerounais, récemment encore engagés au sein de la Force multinationale mixte (FMM), sont depuis dimanche 13 août, placés en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé. Les mis en cause avaient récemment observé un mouvement d’humeur à Kousséri (région de l’Extrême-Nord) pour réclamer de meilleures conditions de vie et le versement de leurs primes de soldats internationaux. Pour se faire entendre, ceux-ci avaient bloqué, armes aux poings, la route Kousséri-Maroua.

Les militaires grévistes sont gardés à Yaoundé depuis le mois de juin dernier, suite à une mesure disciplinaire prise par le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo. Il avait, par ailleurs, demandé la convocation immédiate d’un conseil de discipline «pour connaitre le dossier et proposer au haut commandement, des sanctions appropriées à la mesure des fautes et manquements avérés» et l’ouverture d’une enquête judiciaire «avec toutes les conséquences de droit qui pourraient en découler».

Les détenus devraient bientôt répondre des faits qui leur sont reprochés devant le Tribunal militaire de Yaoundé.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé