› International

Mise au point du président Abdoulaye Wade à l’ambassadeur des Etats-Unis à Dakar

Marcia S. Bernica a fait publier dans la presse un document sur la corruption au Sénégal et l’environnement des affaires

Je suis au regret de vous signaler ici que vos propos parus dans la presse ce matin (vendredi) sont choquants. Et en tant que président de la République, ce sont des choses que je ne peux pas accepter. On m’a réveillé du lit pour me dire de lire ce que l’ambassadeur des Etats-Unis a dit sur le Sénégal, a dit Me Wade, dans des propos rapportés par la télévision publique (RTS). Ce n’est pas parce que vous nous aidez que vous vous donnez le droit de nous insulter. La France, l’Inde, l’Arabie Saoudite, etc. tous ces pays nous aident, mais on ne les entend jamais parler de corruption comme vous le faites (…) Il n’y a que les Etats-Unis qui, tous les jours, donnent du Sénégal une image que je n’accepte pas. Et je vous demande de le notifier officiellement à votre pays.

Le président Wade, entouré du Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, de son directeur de cabinet Habib Sy et du secrétaire général de présidence, Aminata Tall, poursuit : Vos propos sont d’autant plus inacceptables que vous ne pouvez pas me citer un cas de corruption. Donc arrêtez vos accusations publiques qui ne reposent que sur des généralités (…) Si c’est à cause du Millenium challenge Cooperation (MCC) que vous vous donnez le droit de nous insulter, alors reprenez-le et allez le donner à un autre pays qui acceptera d’être insulté. Cela ne se passera plus comme ça avec le Sénégal

Vendredi, le journal Le Quotidien avait publié un document dans lequel l’ambassadeur Marcia S. Bernicat soutenait que le Millenium Challenge Account (MCA, qui provient du MCC), fonctionne avec des mécanismes anti-corruption rigoureux visant à s’assurer que les dollars consentis pour le développement parviennent aux destinataires. Le président de la République a dit avoir créé  »une commission de lutte contre la corruption et la concussion » qui lui donne des rapports qu’il transmet  »à chaque fois » au ministre de la Justice.  »Que voulez-vous que je fasse de plus, surtout que vous parlez toujours de la séparation des pouvoirs ? » s’est-il interrogé.

En réponse au chef de l’Etat sénégalais, l’ambassadeur des Etats-Unis a dit que son intention, en écrivant ce document, n’était pas de vilipender, ni d’insulter le Sénégal. Monsieur le président, je m’excuse si mes propos vous paraissent comme une attaque. Mais j’avoue que ce n’était pas mon but. Je sais bien les efforts que vous faites pour lutter contre la corruption. Je voulais vous informer directement de l’existence de cette enquête, mais on m’avait signalé que le représentant de la Banque mondiale vous avait déjà informé, a-t-elle affirmé. Selon une source gouvernementale, le Sénégal  »est sur le point de finaliser un financement alternatif avec des pays amis pour réaliser les programmes prévus dans le cadre du MCA (Millenium Challenge Account) ». La même source précise que la réaction du gouvernement américain  »est beaucoup plus liée, au delà des questions de bonne gouvernance, aux positions du Sénégal sur le dossier iranien et plus particulièrement le rôle qu’il a joué dans la libération de Clotilde Reiss ».

Abdoulaye Wade
www.interet-general.info)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut