Personnalités › Success Story

MMA : comment le Camerounais Francis Ngannou est resté l’homme le plus fort du monde

Francis Ngannou a pris le dessus sur le français Gane

Au terme d’un combat épique, d’usure, le tout puissant champion UFC des lourds a épuisé Gane. Ainsi, le Camerounais Francis Ngannou conserve son titre de champion du monde UFC dans la catégorie.

La légende camerounaise du MMA (arts martiaux mixtes)  a conservé sa ceinture mondiale UFC des poids lourds en battant le français Ciryl Gane par décision unanime. Patient et plus puissant, le Camerounais Francis Ngannou a montré qu’il restait le meilleur chez les lourds. Le Français Ciryl Gane, qui a opposé une forte résistance, s’est dit déçu à la fin du combat, mais a tenu à féliciter son adversaire.

C’est en veillant devant le petit écran que les amoureux des sports de combat ont pu assister à cette bataille. Et c’est au bout des cinq reprises, très serrées et pas toujours spectaculaires, que Ngannou, 35 ans, s’est imposé sur décision unanime des juges (48-47, 48-47, 49-46). Il ajoute ainsi une 17e victoire à son palmarès (3 défaites) et inflige à Gane, 31 ans, son premier revers en 11 combats.

Il est un peu plus de 7 heures ce dimanche au Cameroun quand Francis Ngannou  lève un bras vers le ciel d’Anaheim dans la banlieue de Los Angeles en signe de victoire. Les juges par décision unanime décident qu’il reste l’homme le plus fort du monde « the baddest man on planet earth » pour reprendre les mots de l’UFC.

Tête basse, son adversaire Ciryl Gane s’en doute au moment du verdict que personne ne discute. Le score ? 48-47, 48-47, 49-46 en faveur du natif de Batié : « C’est un grand soulagement, glisse le vainqueur au micro de RMC Sport en sortant de la cage. Mes 10 derniers mois n’ont pas été faciles. J’ai eu plusieurs pressions psychologiques mais je savais que le plus important était de garder la tête froide. »

Mais rien ne s’est passé non plus vraiment comme prévu. Les uns voyaient Ngannou décrocher une frappe de mule comme il en a le secret pour envoyer rapidement Gane au tapis, complètement KO. Les autres pensaient que Gane allait user son rival, cinq ans plus vieux que lui, en jouant sur sa vitesse. C’était a priori le plan de bataille des deux hommes. Mais c’était oublié que Ngannou a fait des progrès un peu partout.

le Camerounais Francis Ngounou a pris le dessus sur el français Gane

Pour une revanche

« Je savais qu’il serait un adversaire très dur. Il a été très bon, difficile à gérer, mais j’ai fait ce que je devais faire, en restant calme et confiant », a commenté le vainqueur.

Annoncé comme une des plus gros affrontements de l’histoire de la prestigieuse ligue mondiale d’arts martiaux mixtes, ce choc entre deux combattants qui se connaissaient plutôt bien, pour être tous deux issus de la MMA Factory, l’usine à champions sise à Paris, n’a pas vraiment tenu toutes ses promesses.

L’UFC la plus grande ligue mondiale de MMA promet de venir organiser en France dès que la pandémie aura reculé et permettra de faire voyager son grand barnum sans contrainte. Oui, quoi de mieux que Paris là où ont commencé les deux colosses pour une revanche ? Sauf qu’il y a un hic : Francis Ngannou a peut-être disputé son dernier combat avec l’UFC. Le champion est en froid avec ses patrons.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé