Personnalités › Success Story

Mme MAMA, née CHOOH ADAMA: Un quart de siècle au service de l’Université de Ngaoundéré

Discrète et expérimentée, elle est l’une des pionnières de l’Université de Ngaoundéré

Mme MAMA est l’une des pionnières de l’Université de Ngaoundéré. Femme discrète et expérimentée au parcours impressionnant, elle s’est faite recruter comme contractuelle assistante au laboratoire de chimie alimentaire à l’ex ENSIAC le 30 novembre 1985. Cela fait donc exactement un quart de siècle qu’elle est au service de l’Université de Ngaoundéré. Actuellement chef du service financier à la Faculté des arts, lettres et sciences humaines de cette institution universitaire, elle est également présidente fondatrice et indétrônable de l’Association des Femmes de l’Université de Ngaoundéré (AFUN) créée le 22 avril 1993 de la nécessité de réunir les femmes de l’Université autour d’une plate-forme tissée autour de la solidarité et de l’entraide.

Présente et très active lors des événements grandioses organisés par ce campus pendant les deux dernières décennies, elle se souvient toujours de certains moments qui resteront à jamais gravés dans sa mémoire. «Pendant la visite du Président de la République sur le campus de l’Université de Ngaoundéré, nous avons travaillé comme des folles, nos badges venaient tout droit de la présidence». Sa bonne humeur, son savoir faire et son amour pour le travail bien fait lui ont permis de gravir les différents échelons de sa longue et exaltante carrière professionnelle et d’être une fois de plus au four et au moulin lors des deux éditions des jeux universitaires organisées à l’Université de Ngaoundéré. Même si elle reconnaît parfois avoir versé des larmes pendant les moments difficiles de rudes discussions avec les femmes, Mme MAMA est désormais mieux aguerrie.

Elle est désormais respectée et même redoutée par ses collègues des deux sexes. Connue de beaucoup, enseignants et étudiants, elle ne passe plus inaperçue. Son code de vie c’est le travail, encore faut-il que celui-ci soit bien fait. «Pour moi c’est la meilleure godasse et je pense certainement que c’est grâce à ce souci du travail bien fait qu’on m’a toujours fait confiance», conclut-elle.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut