Politique › Institutionnel

Modernisation du réseau routier national, les recommandations du PM

Durant la 19e session de la Conaroute mardi, Philémon Yang a entre autres demandé la mise en place d’un fonds routier autonome et d’un office national de sécurité

Le Premier ministre (PM) Philemon Yang, a présidé mardi 12 janvier 2016, la 19e session du Conseil national de la Route (CONAROUTE). Les travaux articulés autour de trois thématiques ont duré quelques trois heures et demi d’horloge.

Au terme des échanges, Philemon Yang a prescrit donné de nombreuses recommandations aux ministères et organismes impliqués dans la construction, la gestion et la sécurisation des routes. Objectif, améliorer le réseau routier camerounais.

Le PM a demandé à tous les maitres d’ouvrage et à leurs délégués de veiller au strict respect des textes réglementaires en vigueur en matière d’expropriation et intégrer les couts des terrains dans les projets à programmer.

Les ministres des Transports et de la Défense se sont vus confié la formation et le recyclage des chauffeurs conducteurs de poids lords. La même formation s’ouvre aussi à tous les métiers du secteur routier.

S’agissant du Secrétariat permanent, il a la charge de proposer un programme de densification et de renforcement desdites formations. Il doit également procéder à l’actualisation du Cahier des clauses techniques particulières.

Pour Philémon Yang, le plus important, au regard du nombre de drames qui surviennent sur les routes, est la mise en place d’un Office national de sécurité routière.

Cet organe devrait permettre de réduire les pertes en vies humaines sur les routes. Comme cela a été le cas des accidents survenus sur l’axe Yaoundé-Bafoussam, faisant une trentaine de victimes ; ainsi que celui de la route Yaoundé – Mfou, la semaine dernière.


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé