Sport › Football

Mondial 2010: Le Cameroun battu par le Danemark, 1-2, rentre à la maison

Le match s’est disputé ce samedi à Pretoria. Le Cameroun est ainsi la première nation à être éliminé de la compétition

Le miracle n’a pas eu lieu ce samedi, 19 juin 2010 pour le Cameroun qui jouait son va-tout contre le Danemark dans le cadre de son deuxième match de poule de cette 19ème coupe du monde Afrique du sud 2010. Les poulains de Paul Marie Le Guen sont tombés face au Danemark, vainqueur sur le score de deux buts à un. Or, c’est le Cameroun qui ouvre la marque dès la 10ème minute de jeu, grâce à Samuel Eto’o Fils. Le capitaine des Lions indomptables est à la conclusion d’une belle action et inscrit son premier but dans cette compétition. Un but qui vient dans cette première période du match rassurer les Camerounais, après la défaite contre le Japon, 0-1, concédée le 14 juin dernier à Bloemfontein. Dans les gradins du stade de Pretoria comme dans les rues du Cameroun, les supporters des Lions indomptables exultent et entrevoient même une victoire définitive au vu de la qualité de jeu présenté par ceux-ci depuis le coup d’envoie du match.

En effet, l’entraîneur semble avoir compris les doléances du public sportif, puisque d’emblée, il a titularisé les joueurs comme Achille Emana, Alexandre Song (qui n’avaient pas été alignés contre les Samouraïs du Japon) et Géremi Njitap remplaçant contre les Nippons. Contre le Danemark ce samedi, Jean II Makoun figure sur la liste de Paul Le Guen comme remplaçant. De même, le coach a changé son système et au lieu du 4-3-3 décrié par les supporters voire techniciens de football, il a opté pour le 4-4-2 qui a semblé être efficace dans ce match, à l’instar du une – deux combinée par Emana – Eto’o fils. Mais la frappe du capitaine des Lions indomptables passe à côté des cages danoises à la 5ème minute. 13ème minute de jeu, une frappe puissante de Emana, passe également à côté. Le Cameroun continue d’effectuer un pressing sur l’adversaire et la défense danoise semble alors hésitante face aux assauts des Camerounais. Mais à la 33ème minute de jeu, le Danois Bendtner profite d’une erreur camerounaise pour procéder à l’égalisation. A deux minutes de la fin du match, Emana a l’occasion de prendre l’avantage, mais sa tentative offensive est non concluante, la seconde d’après, contre-attaque danoise, mais l’action n’aboutit pas également. Les deux adversaires sont renvoyés aux vestiaires à la mi-temps sur le score de parité d’un but partout.

Samuel Eto’o y croit après le but marqué
Getty Images)/n

Le Cameroun rentre à la maison
De retour des vestiaires, Makoun fait son entrée à la place d’Eyong Enow quelque peu diminué par le coup pris à l’ il plutôt. Dans cette seconde période, les Danois se montrent entreprenants et à la 61ème minute l’inévitable se produit. Rommedahl délivre le Danemark en marquant le deuxième but. C’est un coup de massue qui s’abat sur l’équipe camerounaise. Malgré le changement de la couleur du maillot, le vert porte bonheur, le Cameroun ne parvient finalement pas à revenir au score. Le match s’achève sur la victoire du Danemark, qui parallèlement, engrange ses trois premiers points dans ce mondial. Les Lions domptés une fois de plus et même une fois de trop, sont les premiers à être éliminés de la coupe du monde sud-africaine. Le Cameroun peut remporter la coupe du monde, disait Eto’o à la veille de la compétition. Ce rêve vient de voler en éclat. Les rues de Douala étaient silencieuses après cette élimination du Cameroun, les fans inconditionnels de la bande à Eto’o fils ne décollèrent toujours pas. Les guerres intestines qui ont miné l’équipe au cours de ces derniers jours ne sont pas aussi étrangères à cette sortie précoce d’un pays présenté comme l’une des meilleures nations africaines de football et qui a toujours du mal à s’imposer sur la scène mondiale.

Rommendahl célèbre la victoire danoise avec les siens
Getty Images)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut