Sport › Football

Mondial 2014: La Fifa enquête sur le cas Alaixys Romao

Pour avoir aligné le milieu marseillais, alors qu’il était suspendu, le Cameroun pourrait gagner trois points sur tapis vert

Au lieu d’une victoire impérative, le Cameroun pourrait se contenter d’un simple match nul contre la Libye pour passer au troisième tour. Dimanche soir, à l’issue de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe du monde, la Fifa a annoncé l’ouverture d’une procédure à l’encontre de l’Ethiopie, la Guinée Equatoriale et du Togo, suspectés d’avoir aligné des joueurs inéligibles lors de certaines rencontres. Les trois pays risquent de perdre des matches sur tapis vert. Ce qui pourrait relancer les qualifications dans certains groupes. Dans le collimateur de l’instance : l’Ethiopie, la Guinée Equatoriale et le Togo, qui sont accusés d’avoir aligné des joueurs inéligibles, lors de certaines rencontres. « La Fédération éthiopienne aurait aligné un joueur inéligible lors du match entre le Botswana et l’Éthiopie disputé le 8 juin 2013. La Fédération togolaise aurait aligné un joueur inéligible lors du match entre le Togo et le Cameroun disputé le 9 juin 2013. Une procédure disciplinaire a également été ouverte à l’encontre de la Fédération de Guinée équatoriale pour avoir aligné un joueur inéligible lors du match entre la Guinée équatoriale et le Cap-Vert disputé le 24 mars 2013 », indique l’instance mondiale dans un communiqué mis en ligne dans la soirée de dimanche, avant de préciser ses griefs à l’encontre des trois pays, sans toutefois mentionner de noms.

Une enquête minutieuse nous a permis de savoir qu’il s’agirait pour le cas du Togo de son milieu de terrain Jacques Alaixys Romao. Puisque le milieu marseillais avait déjà écopé d’un carton jaune contre la Libye le 3 juin à Lomé. Puis il avait de nouveau été averti d’un second carton jaune à Yaoundé le 23 mars. Il ne devrait donc pas prendre part au match face au Cameroun le 9 juin dernier à Lomé. Or, par négligence, Didier Six a fait de lui un titulaire ce jour là. L’Ethiopie, pour le moment qualifiée à l’issue de cette 5e levée dans la poule A, pourrait perdre beaucoup, au bonheur de l’Afrique du Sud, qu’elle a battu 2-1. Dans le groupe I, composé du Cameroun, de la Libye, de la RD Congo et du Togo, cette affaire pourrait sourire au Cameroun, qui a affronté les Eperviers à deux reprises, avec à la clé un nul et une défaite. Si la procédure vient à aboutir, les Lions indomptables récupéreraient donc 6 précieux points sur tapis vert, ce qui les ferait repasser en tête du groupe devant la Libye et les qualifierait presque pour le dernier tour. La menace de la Fifa n’est pas à prendre à la légère : le Burkina Faso, le Gabon (groupe E) et le Soudan (groupe D) se sont déjà vus infliger des retraits de points pour des raisons similaires (utilisation d’un joueur suspendu et/ou d’un binational naturalisé abusivement).

La Fifa enquête sur le cas Alaixys Romao

africatopsports.com)/n

À LA UNE
Retour en haut