Sport › Football

Mondial 2014: Les Lions peuvent-ils éviter le piège libyen ?

Pour se qualifier, le Cameroun à l’obligation d’obtenir au moins un point face aux Chevaliers de la méditerranée ce dimanche à Yaoundé

Le Cameroun négocie dimanche prochain au stade Ahmadou Ahidjo sa qualification pour les barrages des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Suivis de prêt dans le groupe I par les Chevaliers de la méditerranée (neuf points), les Lions indomptables (10 points) jouissent d’une marge très réduite, d’autant plus que l’adversaire du jour, se bat également pour le leadership dans cette poule. L’affrontement entre le Cameroun, et son dauphin, la Libye, s’annonce donc comme une finale. Internés depuis lundi au Centre d’Excellence de la Caf de Mbankomo, quelques Lions indomptables ont lors d’une conférence de presse mercredi dernier, affiché leurs ambitions. A l’instar d’Eric Maxim-Choupo-Moting, de retour dans l’équipe après une longue absence pour cause de blessure. L’attaquant de Mayence promet de donner le meilleur de lui-même : « Nous savons que le match de dimanche est très important, et nous avons obligation de gagner. Moi, je pense que nous n’allons pas chercher le match nul. Nous voulons bien sûr gagner. Et nous avons l’avantage de jouer à domicile. Aussi vrai que le Cameroun est une grande nation de football, nous partons pour gagner toutes les équipes qui se présenteront. Comme tout le monde, je compte donner le meilleur de moi. J’essaierai de marquer des buts et délivrer des passes décisives. Parfois ce n’est pas évident, ni facile, mais nous sommes des joueurs professionnels. J’espère pouvoir apporter toute mon aide à l’équipe, afin que nous remportions la victoire en jouant un beau football ». Joint au téléphone, Jules Frédéric Nyongha s’est montré prévoyant : « Ce ne sera pas un match facile. Les Libyens ont très bien préparé cette rencontre. Ils ont d’ailleurs battu le Ghana en match amical. Mais, je reste confiant pour les Lions. Tous les joueurs ont répondu présent et s’est déjà une bonne chose. Surtout ne pas jouer le match nul d’entrée. Si nous marquons les premiers, ont va davantage compliquer la tâche aux Libyens, qui seront obligés de se découvrir. A partir de là, les Camerounais pourront tirer leurs épingles du jeu ».

Titulaires
Pour la liste des titulaires camerounais qui défieront les Libyens, Volker Finke annoncera les joueurs retenus seulement à quelques heures du début du match. Une habitude qui ne changera rien sur le fait que le onze entrant du sélectionneur national subira quelques changements. Par rapport à l’équipe qui a été tenu en échec à Kinshasa le 16 juin (0-0), d’importantes modifications sont à prévoir. Tous les cadres ayant cette fois-ci répondu présent. Chez les gardiens, malgré le retour en sélection de l’expérimenté Carlos Kameni, Volker Finke ne devrait pas changer la hiérarchie actuelle. Le très peu rassurant Charles ltandje sera titulaire. Dans ce cas, Sammy Ndjock et Idriss Kamemi regarderont jouer le portier Konyaspor, en Turquie. A la charnière centrale, le retour de Jean Armel Kana Biyik en sélection crée quelques problèmes des riches, du fait de nombreux talents à ce poste. Le duo Nicolas Nkoulou-Jean Armel Kana Biyik, pourrait être aligné d’entrée. Aurélien Chedjou, en grande forme avec son club de Galatasaray, pourrait payer les frais de titularisation du défenseur central de Rennes. Sur le couloir gauche de la défense, Volker Finke n’a plus trop de choix. Henri Bédimo étant suspendu pour ce match, il doit choisir entre Benoit Assou-Ekotto et Gaétan Bong. Ce dernier peut avoir une longueur d’avance sur le nouveau sociétaire des Queens Park Rangers, qui est arrivée en stage légèrement blessé, mais il s’est régulièrement entraîné mercredi et jeudi. Au poste de latéral droit, Volke Finke a, depuis sa prise de fonction, préféré l’habituel défenseur central Dany Nounkeu au détriment des latéraux de métier, Benoit Angbwa et Allan Nyom. La présence du très influent Samuel Eto’o dans la tanière cette-fois, peut-elle faire pencher la balance du côté d’un de ses fidèles, Angbwa Benoit ? En l’absence de véritable joueur à vocation offensive, le milieu de terrain mérite d’être réinventer. Toutefois, un petit noyau s’est détaché. Sur ses dernières prestations avec le Cameroun, Jean II Makoun a convaincu même les plus sceptiques, du bien fondé de sa place comme relayeur au sein des Lions. Derrière lui, juste devant la défense, Alexandre Song Bilong doit encore prouver qu’il est un joueur indispensable en sélection nationale. Joël Matip, avec des matches à Schalke 04 plein d’autorité, d’énergie et d’efficacité, peut également bien remplir ce rôle de sentinelle. Toujours dans l’entrejeu Eyong Enoh, à la faveur de son activité, a gagné les galons de titulaire. Si Volke Finke opte pour un système de jeu en 4-3-3, Jean II Makoun sera installé au poste de meneur de jeu axial.

Aller-retour
En attaque, si le technicien allemand choisi un schéma en 4-4-2, Samuel Eto’o et Choupo-Moting occuperont les avant-postes. Dommage que Vincent Aboubakar, en très grande forme avec son club de Lorient, soit considéré comme un réserviste pour ce match décisif. Situation presque identique pour le prodige Fabrice Olinga. Ce dernier est l’un des rares joueurs camerounais capable d’apporter la percussion sur les couloirs. Si le coach opte de jouer avec trois attaquants, comme il l’a toujours fait jusqu’ici, le trident Zoua-Choupo et Eto’o pourra être titularisé. L’habituel ailier droit Benjamin Moukandjo s’est légèrement blessé mardi aux entraînements. S’est-il suffisamment remit pour espère être titulaire ? Rien n’est moins sûr. L’intermittent Achille Webo au vu de sa puissance athlétique, pourra également être aligné d’entrée. Avant même l’entrée des joueurs en stage, l’attaque est le compartiment où le sélectionneur avait une certitude : la titularisation de son capitaine Samuel Eto’o. Mais où positionner le nouveau sociétaire de Chelsea? En sélection, de l’avis de nombreux coachs, « le Pichichi » aime décrocher, laissant ainsi le rôle d’avant centre de pointe aux joueurs physiquement plus puissant que lui. Il est alors généralement attiré par le couloir gauche. Or, après 15 saisons comme footballeur professionnel, le meilleur buteur de l’histoire des Lions (54 buts en 109 matches) a perdu en explosivité et ne peut donc plus par conséquent être très utile sur les couloirs. « Pour que Volke Finke utilise Eto’o au maximum des ses potentialités actuelles, il doit le faire tourner dans l’axe, autour de Choupo Moting, dans un rôle d’attaquant d’appui ». Sur le plan tactique, quelque soit le système adopté et les joueurs alignés, le jeu des camerounais doit être construit autour de son leader technique Samuel Eto’o, qui excelle exclusivement dans le jeu au sol. Pour conclure, au-delà de tout ce qui précède, les joueurs camerounais doivent absolument taire leurs querelles internes, s’ils ne veulent pas regarder le mondial brésilien à travers le petit écran. Et ceci, commence forcément par au moins un nul face à la Libye, peu importe la manière. Lors des barrages, les 10 qualifiés du deuxième tour s’affrontent en matches à élimination directe par paire de matches aller-retour dont les cinq vainqueurs auront leur billet pour laCoupe du monde 2014. Le tirage au sort se tiendra au siège de la Caf, au Caire, le 16 septembre 2013 où les équipes qualifiées seront séparées en deux chapeaux selon le classement Fifa de septembre 2013.

Les Lions peuvent-ils éviter le piège libyen ?
africapresse.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut