Sport › Football

Mondial 2015: en route pour le Canada, les Lionnes sont à Paris

Elles ont fait escale à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle avant la prise d’une correspondance pour Vancouver

Les Lionnes indomptables du Cameroun sont en chemin pour le Canada où elles prendront part pour la première fois à la Coupe du monde 2015. Après avoir embarqué à l’aéroport international de Nsimalen à Yaoundé, les Camerounaises sont arrivées très tôt ce vendredi matin à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle où elles prendront une correspondance pour le Canada.

Avant le départ pour Paris, les Lionnes qui ont effectué leur dernière séance d’entrainement au Centre technique de la Caf à Mbankomo, ont reçu la visite de Joseph Owona, le président du Comité de normalisation avec qui elles ont pris tous ensemble le déjeuner.

«Aujourd’hui (jeudi 14 mai, ndlr), je suppose que pour nous tous, commence le voyage pour le Canada. Et le voyage commence toujours par le premier pas, et nous allons marquer ce premier pas aujourd’hui. Je ne sais pas comment caractériser cette cérémonie. Ce n’est certainement pas une cérémonie d’au revoir, parce que vous nous précédez au Canada. Ça veut dire que nous serons tous ensemble au Canada, pour représenter le Cameroun, le Cameroun du football, le Cameroun sportif, et notre Cameroun, notre pays, notre patrie», s’est exprimé Joseph Owona.

«Et comme c’est notre patrie, chères Lionnes, je voudrais vous dire qu’il y a une chose que vous allez porter: le drapeau de la République du Cameroun. Il y en a qui en meurt pour le porter. Le drapeau, c’est l’honneur du pays. Vous irez défendre l’honneur de notre pays. Mais je sais aussi qu’il y en a parmi vous, des joueuses qui aiment le football et qui veulent aller loin. Et comme elles veulent aller loin, elles devront se souvenir qu’elles vont jouer pour le Cameroun, mais elles vont jouer aussi pour elles-mêmes. Une Coupe du monde c’est une épreuve exceptionnelle. Jouer une Coupe du monde, ça ne s’oublie pas, on le porte sur sa licence. Donc, vous avez deux intérêts majeurs: défendre le drapeau et tracer votre voie vers l’avenir», a ajouté le président du Comité de normalisation qui a par la suite, convoqué une réunion à huis-clos avec les trois capitaines, Christine Manie, Aboudi Onguené et Annette Ngo Ndom, Enow Ngachu, l’entraîneur national, et Laurence Fotso, la responsable de la communication et de marketing de la Fécafoot.

La question des primes toujours sans réponse
Au cours de cette rencontre les trois parties ont évoqué la question des primes. Une question restée sans réponse puisque les Lionnes ont quitté finalement le Cameroun sans être fixées sur quoi que ce soit.

«On a rassuré les filles. La Fédération a fait toutes les diligences nécessaires. Dès que le gouvernement se prononcera elles seront informées. La Fécafoot n’a rien à prévoir. Si vous avez lu le texte, là-dedans, c’est le gouvernement qui donne les primes», a lancé Joseph Owona à l’endroit des journalistes, comme quoi cette rencontre a tourné au vinaigre.

Les représentantes des joueurs auraient subis «les menaces» du président de la normalisation qui a frappé le poing sur la table en disant que «celle qui ne veut pas aller au Canada n’a qu’à rester». Il a par la suite demandé aux joueuses «d’aller au Canada pour attendre ce qui va venir», avant de conclure sur un ton autoritaire: «d’ailleurs, je ne discute pas des primes avec les joueuses».

Les filles sont une fois de plus flouées puisqu’elles avaient déjà accepter de disputer la CAN 2014 sans savoir quelles étaient leurs primes. Malheureuses finalistes face au Nigéria à cette compétition, les filles avaient reçu de l’argent «sans savoir ce à quoi ça correspondait».

Toujours fidèles au discours du coach, Enow Ngachu, les joueuses ont dû se plier une nouvelle fois pour prendre le vol vers le Canada. Comme quoi «elles vont jouer aussi pour elles-mêmes», selon Joseph Owona.

Les joueuses dans la salle d’attente de l’Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle
237sports.com)/n

La liste des 23 connue le 28 mai
26 joueuses sont donc parties de Yaoundé. Elles seront rejointes par quatre autres encore en club à savoir: Gaëlle Enganamouit (Suède), Raïssa Feudjio (Finlande), Augustine Edjangue Siliki (Roumanie) et Nchout Njoya Ajara (Etats-Unis). Les Lionnes indomptables devraient disputer cinq matchs amicaux à Vancouver. Si les adversaires ne sont pas encore connus, le Cameroun pourrait affronter deux autres pays qualifiés pour la Coupe du monde, deux équipes de première division canadienne et un centre de formation. Au terme des deux premiers matches amicaux, Enow Ngachu se décidera. C’est dans cette liste de 30 joueuses que sortira, à la date du 28 mai la liste des 23 retenues pour la Coupe du monde. Au Mondial, le Cameroun évoluera dans la poule C avec le détenteur du trophée, le Japon, la Suisse et l’Equateur.

Joseph Owona assis avec les membres du staff technique des Lionnes lors du déjeuner ce jeudi 14 mai à Mbankomo
237sports.com)/n

Les Lionnes ayant quitté le Cameroun pour le Canada
1-Annette Ngo Ndom
2-Flore Enyegue
3-Tecle Mbororo
4-Julienne Jumbone
5-Wanki Rita
6-Christine Manie
7-Yvonne Leuko
8-Marie Aurèle Awona
9-Geneviève Ngo Mbeleck
10-Jeannette Ngock Yango
11-Gabrielle Aboudi Onguené
12-Michèle Akaba
13-Michèle Ngono Mani
14-Isis Amarielle Sonkeng
15-Cathy Bou Ndjouh
16-Thérèse Abena
17-Njollè
18-Gladys Bessong
19-Nkada
20-Michèle Angan
21-Agathe Ngani
22-Jacquette Ada
23-Rose Bella
24-Anecy Nguiadem
25-Falone Meffometou
26-Francine Zouga

Liste des joueuses attendues
1-Gaëlle Enganamouit (Suède)
2-Raïssa Feudjio (Finlande)
3-Augustine Edjangue Siliki (Roumanie)
4-Nchout Njoya Ajara (Etats-Unis)

Les joueuses prennent le déjeuner ce jeudi 14 mai au restaurant de centre technique de la Caf à Mbankomo
237sports.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut