Sport › Football

Mondial 2018: Rajevac veut mettre un terme à la « suprématie » camerounaise

En conférence de presse jeudi, le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne a indiqué vouloir battre le Cameroun qui a toujours été victorieux face à ses joueurs

Vaincre le signe indien contre le Cameroun qui n’a jamais perdu un match officiel face à la sélection algérienne sera un stimulant supplémentaire pour les Verts lorsqu’ils donneront la réplique aux Lions indomptables le 9 octobre 2016 à Blida (20h30), dans le cadre de la 1re journée de la phase de poules des éliminatoires du Mondial-2018, a indiqué jeudi, 29 septembre 2016, à Alger le sélectionneur national, Milovan Rajevac.

« L’Algérie n’a jamais battu le Cameroun, j’espère que les choses seront différentes avec moi et que nous réussirons à mettre un terme à cette suprématie camerounaise. Ce sera un stimulant supplémentaire pour nous pour l’emporter », a déclaré le technicien serbe en conférence de presse au Centre des médias du complexe Mohamed-Boudiaf.

L’Algérie et le Cameroun joueront pour le compte du groupe B composé également du Nigeria et de la Zambie. Un groupe très relevé, selon les observateurs, duquel une seule sélection sera qualifiée pour le rendez-vous de la Russie.

« Il est clair qu’on va tabler sur la victoire, mais ce ne sera guère facile face à une bonne équipe camerounaise que nous connaissons assez bien. Nous allons préparer de la meilleure des manières cette rencontre, surtout que les joueurs savent à présent ce que j’attends d’eux sur le terrain », a ajouté Rajevac.

Il s’agira de la deuxième sortie du technicien serbe aux commandes techniques des Verts après avoir réussi son baptême du feu, début septembre dernier en étrillant le Lesotho (6-0), pour le compte de la sixième et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017).

« Nous avons tiré beaucoup d’enseignements de la précédente rencontre. Le stage qu’on avait effectué avant d’affronter le Lesotho a permis aux joueurs de connaître ma philosophie du jeu. Normalement, les choses iront mieux pour ce deuxième regroupement », a poursuivi le successeur de l’entraîneur français, Christian Gourcuff, rappelant au passage qu’il faisait du résultat final sa priorité, sans trop penser à la manière de jouer.

« J’aimerais bien sceller le sort de la qualification dès la quatrième journée, mais je reste persuadé que la mission ne sera pas du tout facile. Cela dit, je commence à connaître les joueurs algériens qui sont très doués offensivement, mais avant de penser à se ruer vers l’attaque, il faudra apprendre à assurer ses arrières », a encore expliqué Rajevac, assurant être déjà fixé sur le plan de bataille à même de vaincre les Camerounais, en attendant de trancher le onze de départ en vue du jour « J ».

Milovan Rajevac
Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé