Personnalités › Jeunes talents

Mondial juniors: Trois franco-camerounais Ă  l’honneur

Umtiti, Ngando et Bahebeck ont contribuĂ© au premier sacrĂ© des Bleuets Ă  la Coupe du monde qui s’est achevĂ©e samedi en Turquie

Quinze ans après les grands de 1998, douze ans après les moins de 17 ans, les Bleuets de la gĂ©nĂ©ration 1993 sont devenus champions du monde des moins de vingt ans samedi en Turquie. Ceci en grande partie grâce Ă  son gardien de but, Alphonse ArĂ©ola et de ses franco-camerounais, Samuel Umtiti (Lyon), Jean Christophe Bahebeck (Troyes) et Axel Ngando (Rennes). Après deux saisons passĂ©es la plupart du temps Ă  Ă©cumer les pelouses du Camp des Loges et du Championnat de France amateur (Cfa), Alphonse ArĂ©ola, d’origine philippine, devrait avoir l’occasion de se montrer au niveau professionnel très rapidement. Le troisième gardien du PSG attendait beaucoup de cette Coupe du monde U20 avec l’Ă©quipe de France pour dĂ©montrer ses qualitĂ©s et taper dans l’ il d’un club de Ligue 1 ou de Ligue 2 dans l’optique d’un prĂŞt. Les prĂ©tendants vont se multiplier après le tournoi de grande classe rĂ©alisĂ© par ArĂ©ola, dĂ©terminant en finale face Ă  l’Uruguay (0-0, 4-1 t.a.b.) comme il l’avait Ă©tĂ© en demi-finale contre le Ghana (2-1).

Pendent la sĂ©ance de tirs au but, Axel Ngando, pas toujours titulaire lors ce tournoi, a rĂ©ussi sa tentative. Avec ce joueur, Rennes possède, et c’est de notoriĂ©tĂ© publique, l’un des plus grands espoirs du football français et peut ĂŞtre camerounais. Neveux de Patrick Mboma, Axel Ngando, qui a dĂ©couvert l’Ă©lite la saison dernière, pourrait bien faire rapidement parler de lui. Meneur de jeu axial, il a le registre technique que possède très peu de camerounais. PossĂ©dant la double nationalitĂ© française et camerounaise, il peut encore au vu des statuts de la Fifa au sujet des binationaux choisir de dĂ©fendre les couleurs des Lions indomptables.

Situation similaire pour Jean Christophe Bahebeck, qui titulaire aux avants postes a marquĂ© deux buts lors de cette Coupe du monde. FormĂ© au PSG, il est dĂ©crit comme un joueur très rapide balle au pied et qui possède une qualitĂ© de centre au-dessus de la moyenne ainsi qu’une bonne qualitĂ© de frappe du gauche comme du droit. Après un dĂ©but de formation comme attaquant, c’est au poste d’ailier qu’il semble le plus Ă  l’aise. Ses qualitĂ©s de percussion pourraient rendre Ă©norme service aux Lions indomptables. Et que dire de Samuel Umtiti. S’il a manquĂ© la finale Ă  cause de son expulsion face au Ghana, le natif de YaoundĂ© a confirmĂ© lors cette compĂ©tition tous les espoirs que de nombreux observateurs place en lui. DĂ©fenseur central de formation, il peut Ă©galement jouer comme latĂ©ral gauche avec un Ă©gal rendement.


Umtiti, Ngando et Bahebeck, trois franco-camerounais qui Ă©voluent en France

journalducameroun.com)/n

Devenus champion du monde sous les yeux du staff technique de l’Ă©quipe fanion ( Didier Deschamps, Guy StĂ©phan, NoĂ«l Le GraĂ«t et Willy Sagnol), les hommes de Pierre Mankowski ont marquĂ© l’histoire du football français. Le plus dur commence dĂ©sormais pour eux. Car la France avait Ă©tĂ© championne du monde U17 en 2001, avec comme leaders Anthony Le Tallec, Florent Sinama-Pongolle ou Jacques Faty, et aucun n’a jamais percĂ© en A. De quoi faire cogiter Axel Ngando, Samuel Umtiti et Jean Christophe Bahebeck, qui eux ont l’opportunitĂ© de changer de nationalitĂ© sportive. Mais dans quel contexte ?

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut