Sport › Autres sports

Mondiaux d’athlétisme de Moscou: L’Afrique plus médaillée que les Etats-Unis

Le continent noir rentre de Moscou avec 30 médailles dont 9 en or contre un peu moins pour l’Amérique qui elle a 25 médailles dont seulement six en or

Les Mondiaux d’Athlétisme de Moscou se sont achevés dimanche 18 août 2013 sur les très attendues finales des relais 4 x 100 mètres en dames et messieurs. La spectaculaire équipe de sprinteurs jamaïcains n’a pas démenti les pronostics en confirmant leur suprématie grâce notamment aux Shelly-Anne Fraser Price (chez les dames) et Usain Bolt qui est définitivement l’un des sprinteurs les plus spectaculaires de tous les temps. Le sprint jamaïcain a largement dominé celui des américains pour le bonheur de millions de spectateur dans le monde, heureux de voir l’Amérique se faire répliqué sur une discipline pour laquelle ils avaient souvent déclaré avoir la science. Au tableau des médailles, le sprint de ce petit voisin des Etats-Unis d’Amérique jusque-là connu plus à travers le Musicien légendaire Bob Marley, Sa culture rasta et son rythme à la limite du sensuel le Dance Hall a occupé une étonnante troisième place juste derrière les Etats-Unis avec un nombre équivalent de médaille en or (6). La Russie est première avec 7 médailles en or et 17 au total. Le Kenya premier pays africain est quatrième avec 5 médailles en or et 12 au total et le deuxième pays du continent, l’Ethiopie, est sixième avec 3 médailles en Or et 10 au total.

Un regard sur le tableau complet des médailles laisse cependant ressortir que l’Afrique s’en est bien sorti avec un total de 30 médailles contre 25 pour les Etats-Unis d’Amérique dont 9 en or grâce aux performances des Athlètes Kenyan, Ethiopiens et du surprenant Ouganda qui grâce à Stephen Kiprotich a remporté l’Or dans le marathon une autre discipline phare de ces mondiaux, devant les kenyans et les Ethiopiens. On peut aussi saluer la bonne performance de la sprinteuse ivoirienne Muriel Ahoure qui a arraché l’argent dans le 100 et le 200 mètres dames, devant des américaines. L’Europe reste toutefois le pays qui a le plus de médaille. Dans ce tableau de performance, le Cameroun fait office de figurant. Son athlète Adam Idrissa, qui était aligné au départ du 100 mètres, a traversé les qualifications en terminant à la deuxième place de sa poule, avec un temps de 10,56 secondes avant de se faire éliminer lors des premiers tours des éliminatoires dans un groupe dans lequel courraient le Britannique Dwain Chambers et l’Américain Justlin Gatlin. Une déception pour l’athlétisme camerounais qui pourtant domine aux niveaux africains et détient un record olympique dans le triple saut féminin. Bien qu’étant français né en France, Teddy Tamgho dont l’origine ne trompe aucun camerounais a remporté l’unique médaille d’or tricolore, comme par hasard dans le triple saut messieurs. Une leçon peut être pour les dirigeants sportifs du Cameroun qui ne devrait pas manquer de rêver de faire du Cameroun, le leader du Triple Saut.

L’Afrique plus médaillée que les Etats-Unis

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut