Sport › Autres sports

Mondiaux de Judo: Le Cameroun à la peine

Sur les catégories déjà engagées, presque tous ses représentants ont été éliminés, un mince espoir subsiste dans cette compétition très relevée

Pour le Cameroun, les championnats du monde de Judo sont loin d’être un plaisir. Chez les moins de 48 kilogrammes dames, Bata Philomène n’a pas fait mieux que le deuxième tour, battu par l’américaine Woosley Angela. Sa compatriote Weyindjam Ngandeu n’a pas fait mieux, sortie dès le premier combat par l’ukrainienne Buiok Mariia. Dans la catégorie des moins de 78 kilogrammes, Mballa Atangana Hortense Vanessa attend son deuxième combat contre la brésilienne Aguiar Mayra. Chez les hommes, le bilan n’est pas meilleur. Martin Messina l’espoir camerounais s’est fait battre dans la catégorie de moins de 60 kilogrammes par l’australien Dickins Arnie. Il ne franchira pas le premier tour. Chez les moins de 66 kilogrammes Obama Mbida Francis a été sorti dès le premier combat par le français Duprat Pierre. Mvondo Etoga Bernard lui, est éliminé dans la catégorie des moins de 73 kilogrammes par l’égyptien Hafiz Husein. Une catégorie remportée par le redoutable japonais Nakaya Riki. Dans la catégorie de moins de 81 kilogrammes, Michel Mbassa n’a pas résisté au canadien Valois Fortier Antoine. Dans les catégories des plus de 100 kilogrammes, Mongue Tieni Ferid a été sorti par l’argentin Baccino Orlando. Trois camerounais sont encore en compétition. Dans la catégorie des moins de 90 kilogrammes, Dolassem Dieudonné est au deuxième tour sur tapis vert, et devrait rencontrer l’autrichien Max Schirnhofer. Chez les moins de 100 kilogrammes, Mousima Ewane Franck Martial devrait rencontrer pour son premier combat le tchèque Krpalek Lukas alors que son compatriote Mbakom Tchiengang croisera les bras avec le russe Khaybulaev Tagir.

On est loin des championnats africains de Yaoundé au mois de juin dernier, lorsque les judokas camerounais régnaient en maitres. Ils étaient sortis premiers de ce tournoi qui leur a valu leur qualification pour les championnats du monde de Paris en France. Des sources proches de l’encadrement parle d’une préparation difficile, pour participer à un tournoi où sont présents les puissant japonais, inventeurs de la discipline. Arrivés en France au lendemain de la cérémonie d’ouverture, ils n’ont pas eu le temps de reconnaitre l’environnement de la compétition, pour ceux qui sont partis du Cameroun. Pourtant la médaille d’or d’une Grévisse Emanè, française par la loi et camerounaise de sang, montre très bien que des camerounais ont le potentiel pour cette discipline comme pour beaucoup d’autres par ailleurs. Les Championnats du monde de judo sont une compétition organisée tous les ans par la Fédération internationale de judo (International judo federation – IJF). C’est dans ce cadre que sont décernés les titres de champions du monde individuel senior de judo. Depuis la première édition en 1956, la forme, la périodicité, le nombre d’épreuves et les catégories de poids ont beaucoup évolué. Quatorze épreuves constituent le programme actuel des Championnats du monde, ce depuis l’édition 2009 qui voit la disparition des épreuves toutes catégories, désormais organisées dans le cadre d’un championnat distinct. Ces dernières années, le Japon et la France dominent la discipline. Cette contreperformance des camerounais ne les disqualifie pour autant, pas pour les jeux olympiques qui auront lieu l’année prochaine à Londres en Angleterre. Selon le nouveau règlement de qualification en application depuis 2009, les camerounais devront tout faire pour rester parmi les 24 meilleurs africains pour gagner leur place.

Le Cameroun à la peine aux championnats du monde de judo
ffjudo.com)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé