› Société

Monseigneur Samuel Kleda : « Je ne dis pas que j’ai trouvé un traitement contre le coronavirus »

L’archevêque métropolitain de Douala appelle à la réserve sur le traitement à base de plantes qu’il a mis sur pied pour combattre le virus.

Au cœur d’une polémique sur son protocole de traitement à base de plantes contre le Covid-19, Monseigneur Samuel Kleda a tenu à apporter quelques précisions.

« J’étudie les plantes depuis bien longtemps, a expliqué le prélat sur Equinox Tv. Ce sont des recettes que j’utilise dans d’autres maladies ».

Il poursuit « tenant compte des symptômes des gens qu’on présente comme des personnes infectées du coronavirus, j’applique des recettes composées des plantes. Je leur applique ce traitement. Ils réagissent favorablement, c’est-à-dire qu’ils se trouvent mieux. Ils retrouvent la santé. Voilà ce qu’on fait ».

Cependant, l’archevêque apporte un bémol : « Mais il faut faire très attention », prévient-il. Je ne dis pas que j’ai trouvé un traitement contre le coronavirus. Cela je ne le dis pas ».

Il excipe : « Parce que pour arriver à l’affirmer, il faut faire une étude sérieuse. Examiner des personnes qui ont reçu ce traitement ». Pour lui, « Il reste à faire des études, à aller plus loin pour savoir si réellement ces recettes à base de plantes tuent vraiment le coronavirus ou pas ».

Il souligne alors : « Je tiens à le dire, qu’on ne donne pas un fol espoir au gens ».

Phytothérapeute reconnu depuis plus de 30 ans, Samuel Kleda est aussi à l’origine de plusieurs médications autres réputées efficaces.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé