Culture › Musique

Mort de Dj Arafat: les Ivoiriens invitent le public Camerounais à mieux valoriser Tenor

L'Artiste camerounais Tenor

Après la prestation de Tenor lors des funérailles artistiques rendues à Dj Arafat, des internautes ivoiriens, conquis, ont invité le public camerounais à valoriser davantage le jeune artiste.

Nul n’est prophète chez soi. C’est cette sagesse de la Bible que le public ivoirien semble rappeler aux Camerounais. C’est du moins ce qui se dégage des réactions admiratives des internautes ivoiriens durant la prestation de Tenor aux funérailles artistiques de Dj Afarat, le vendredi 30 aout à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

En effet, seul artiste camerounais invité à cette cérémonie d’adieu, Tenor a définitivement conquis des Ivoiriens passionnés de musique urbaine. En dépit des circonstances douloureuses, certains internautes séduits, y sont allés de leur trait d »humour.

Toujours dans la mêlée, on en vient même à donner au rappeur camerounais le même titre que la légende ivoirienne…

Ce type de message se propage rapidement et la Côte d’Ivoire folle de Tenor le veut pour remplacer sa super star disparue.

Cet appel ivoirien concernant Tenor intervient alors que l’auteur du titre à succès « Do le dab » a en ce moment du plomb dans l’aile en ce qui concerne la gestion de sa carrière. Il peine véritablement à se remettre en selle que ce soit au niveau des statistiques que cumulent ses nouvelles vidéos sur Youtube ou encore pour ce qui est de la promotion de sa musique.

Après un média tour terminé il y a quelques mois, celui qui vient de commettre le titre  « besoin de sourire » ou encore « Speedy » peine à se remettre au top de sa forme alors que jusqu’ici, personne ne doute de l’immensité de  son talent.

Pour revenir sur ces deux gros titres qu’il vient de commettre sur le marché discographique, il faut dire que « Besoin de sourire » est une piste sur laquelle l’artiste s’essaye en « Duala » une langue locale au Cameroun que le mouvement Mokossa a porté.

Pour bien de critiques, « Besoin de sourire » est un régal et la preuve que Tenor travaille dur pour produire une musique un peu plus réfléchie, une musique un peu plus travaillée et qui de par sa qualité, peut intéresser un public beaucoup plus mature.

« Speedy », son autre titre dévoilé toujours dans la même période (mi 2019), est une démonstration de sa fluidité et de sa technique avancée  dans l’écriture en vers et le changement de rythme.

Il faut rappeler que Tenor est l’un des plus jeunes prodiges de la musique urbaine camerounaise.  De son vrai nom Thierry Mengoumou Ayia, il se fait connaitre en 2016 sur les titres « Do le dab » et « Nathalie ».

A cette époque, il travaille avec le label War Machine. Quelques temps après, en 2017, il quitte ce label pour rejoindre Universal Music Africa et devient le premier artiste camerounais signé par ce major de l’industrie musicale  .

A Abidjan où il s’est rendu aux obsèques de Dj  Arafat, il est assez aimé et respecté par les Ivoiriens mais surtout les « chinois » qui voient en lui un génie peu valorisé dans son pays.

Grâce à cette prestation au stade Félix Houphouët-Boigny, le rappeur camerounais a eu l’occasion de tester à nouveau sa notoriété auprès du public.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé