› Société

Mort de l’évêque de Bafia : l’autopsie privilégie la thèse de la noyade (source officielle)

La disparition mystérieuse puis la découverte du corps de Mgr Jean-Marie Benoît Balla a suscité une vive polémique au Cameroun. © Droits réservés

Le corps a été remis aux autorités de l’Eglise catholique ce mardi 04 juillet, afin qu’elles procèdent aux cérémonies d’inhumation du prélat.

Le procureur de la République près la Cour d’appel du Centre, Jean Fils Ntamack, a publié un communiqué ce mardi. Le document signé par Jean Fils Ntamack fait le point sur l’enquête pour « mort suspecte » ouverte après la découverte de la dépouille de l’évêque de Bafia, Mgr Jean-Marie Benoît Balla, repêché des eaux de la Sanaga. Le prélat avait disparu dans la nuit du 30 mai et n’avait plus donné signe de vie jusqu’à ce qu’un pêcheur donne l’alerte aux équipes de recherche mobilisées à Ebebda, le vendredi 02 juin.

Le procureur de la République près la Cour d’appel du Centre affirme que « des autopsies ont été pratiquées sur la dépouille mortelle de l’évêque de Bafia. Le premier examen a été effectué par deux collèges de médecins locaux les 02  et 22 juin 2017. Il a été décidé de recourir à une expertise internationale via Interpol. Les médecins légistes commis par Interpol à cet égard, à savoir le Pr Michael Tsokos , directeur de l’école de médecine légale de Berlin en Allemagne et le Dr Mark Mulder, coordinateur de l’unité d’identification des victimes des catastrophes à Interpol sont arrivés au Cameroun le 29 juin 2017. Après examen approfondi, ils ont relevé l’absence de toute trace de violence sur le corps du défunt  et ont conclu à cet égard, que la noyade est la cause la plus probable du décès de l’évêque. »

Ces conclusions viennent battre en brèche la thèse de l’assassinat défendue par  l’Eglise catholique, entre autres,  à qui la dépouille a été rendue. L’institution religieuse va devoir enterrer son évêque, même si elle est convaincue que Mgr Jean-Marie Benoît Balla a été « brutalement assassiné« .

L’enquête, quant à elle, se poursuit afin de déterminer les circonstances ayant conduit à la mort de l’évêque de Bafia. « Les investigations en vue de déterminer les circonstances exactes de ce drame se poursuivent. Les conclusions de l’enquête y afférentes seront portées le moment venu à la connaissance du public », a promis le procureur de la République près la Cour d’appel du Centre.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé