Sport › Football

Moukandjo: «on espère que c’est le début de la reconstruction de l’équipe»

L’attaquant camerounais s’est ainsi exprimé après une victoire (2-1) enregistrée mercredi face à la Guinée Bissau. Ce qui a permis aux Lions de prendre la tête du Groupe A

Le groupe A est toujours aussi ouvert après la deuxième journée de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN), Gabon 2017. Au classement, le Cameroun mène la danse avec quatre points, atteints après sa [a2 http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=27330 victoire (2-1) mercredi 17 janvier face à la Guinée Bissau, deux longueurs devant le Gabon et le Burkina Faso, tandis que la Guinée-Bissau ferme la marche avec une seule unité.

En zone mixte, les Camerounais étaient satisfaits de la victoire, mais ils ne se laissaient pas emporter par l’euphorie.

Karl Toko-Ekambi, attaquant des Lions indomptables : «Je pense qu’on a fait une bonne première mi-temps, mais on n’a pas été récompensé, on a raté beaucoup d’occasions. On a pris un but qu’on pouvait éviter, mais on a rattrapé le coup en deuxième mi-temps. On doit continuer sur cette lancée et on doit continuer à se battre, car la qualification n’est toujours pas acquise».

Benjamin Moukandjo, attaquant du Cameroun : «On a fait une première mi-temps assez compliquée, pas très correcte, on peut même dire mauvaise. On s’est bien ressaisi lors de la deuxième période, d’ailleurs je peux vous assurer que ça a grondé dans le vestiaire avec le coach. Il nous a bougés tout simplement. Aujourd’hui, on est heureux. On savait qu’il fallait absolument gagner face à la Guinée-Bissau. On n’a pas de super star dans notre groupe, mais on est venu ici avec une équipe. On a brisé sept ans sans victoires en CAN pour le Cameroun, et on espère que c’est le début de la reconstruction de cette équipe».

Quant aux joueurs bissau-guinéens, ils étaient déçus, mais ils continuent à croire en leurs chances pour la qualification.

Zezinho, capitaine des Djurtus : «On a bien débuté la rencontre et notre équipe était bien organisée, mais en seconde mi-temps, on n’avait plus d’énergie. Ils ont marqué le premier, et le deuxième est arrivé assez rapidement. Si Frédéric Mendy avait marqué lors de son face à face, à 2-0 le match était plié. On croit encore à nos chances de qualification, rien n’est perdu».

Jonas Mendes, gardien de la Guinée-Bissau : «Un constat est clair, on a perdu. Mais je trouve que l’équipe s’est très bien comportée. Il nous a manqué un peu de fraîcheur physique. L’adversaire nous a poussés à bout, on a tout donné. On doit continuer à jouer de cette manière, car la prochaine fois, je pense que ça passera, et ça sera face au Burkina Faso».

La dernière journée pour le groupe A se déroulera le dimanche 22 janvier. Le Gabon affrontera le Cameroun à Libreville, tandis que la Guinée-Bissau jouera face au Burkina Faso à Franceville.

Benjamin Moukandjo
Droits réservés)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé