› Eco et Business

Mouvement des entrepreneurs du Cameroun et Diaspora: Partenariat gagnant-gagnant

Le Mecam revient d’une mission en Europe, en Amérique du nord et au Maghreb à l’issue de laquelle des accords sont envisagés

Une tournée porteuse d’espoir
Mouvement regroupant les chefs des petites et moyennes entreprises (Pme) et ceux des petites et moyennes industries (Pmi), le Mecam a effectué dans le cadre de la mise en uvre des recommandations de son assemblée générale de mai 2010, une mission économique et commerciale en Europe, en Amérique du nord et au Maghreb du 20 novembre au 08 décembre 2010 sous l’égide du ministère de l’économie de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat). Les résultats de cette sortie ont été restitués au cours d’une conférence de presse à Douala: Nous avons tous vécu au cours de l’année 2010 le balai des hommes d’affaire qui se sont rendus dans notre pays en vue de nouer des contacts, nous avons pensé qu’en retour, l’Afrique émergente méritait aussi d’être visitée particulièrement le Maroc, ensuite nous avons poursuivis notre politesse en Europe et en Amérique du nord pour prospecter et apprendre des autres qui ont un savoir faire différent a déclaré Anselme Kemva vice-président et porte parole du Mecam.

En Belgique, le Mecam a présenté aux bailleurs de fonds de Bruxelles un projet des technologies de l’information et de la communication, de renforcement des capacités des organisations intermédiaires en Afrique centrale lors d’une « auction floor », vente aux enchères de projets organisée par Proinvest – un programme du Groupe des Etats Afrique Caraïbes Pacifique (A.C.P.) et de la Commission Européenne pour la promotion des investissements et le transfert de technologies dans les entreprises des pays A.C.P. A cette occasion un accent a été mis sur le rôle innovation et internationalisation pour l’émergence de l’Afrique, Anselme Kemva plaide en faveur de l’ouverture: l’autarcie est terminée et c’est par des partenariats poussés qu’on pourra rapidement capitaliser en faisant un transfert de technologies et de connaissance en cette ère de la communication qui est propice à un développement exponentiel. En France, ce sont les camerounais de la région parisienne qui ont les premiers accueillis la délégation du Mecam, plusieurs projets ont été évoqués dans des secteurs tels que l’hydraulique avec une idée permettant de produire de l’eau potable à partir de l’air, on n’y a également parlé de la création d’un centre de documentation technique dédié aux ingénieurs camerounais. A Lyon les représentants du Mecam ont eu des échanges porteurs à la chambre de commerce et de l’industrie. Des projets de construction de maisons d’hôtes dans le secteur touristique ont été abordés en Suisse; au Canada il a d’avantage été question des opportunités de financement avec la caisse Desjardins de Mercier- Rosemont l’une des principales institutions bancaires de ce pays de l’Amérique du nord.

L’économie nationale suscite le scepticisme
La sortie du Mecam a également permis d’avoir le point de vue des entrepreneurs sur les grands sujets économiques de l’heure: En ce qui concerne la loi de finances 2011 et l’emprunt obligataire que l’état du Cameroun a lancé cette année, nous sommes généralement satisfaits mais nous pensons que la mise en uvre est une question d’homme et que lorsqu’il y aura des gens qui voudront que les choses avancent les choses avanceront a laconiquement lancé le secrétaire permanent du Mecam Toussaint Mboka Tongo. Sur la question des Accords de partenariats économiques, nous espérons que d’ici la mise en uvre effective de l’accord d’étape que notre pays a signé, nous auront réglé nos problèmes de compétitivité afin de pouvoir faire face à la forte concurrence des produits européens dont la qualité est appréciée conclut le secrétaire permanent du Mecam.

Anselme Kemva, vice-president et porte parole du Mecam et Mboka Tongo, secretaire permanent du Mecam
Camereco.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé