International › APA

Mouvement d’humeur et politique se disputent la Une des journaux burkinabè

Pas d'image

Les quotidiens burkinabè visités par APA ce mercredi, évoquent l’actualité politique nationale et internationale, sans oublier des mouvements d’humeur.Sous le titre: «Postes de péage : Les agents en grève à partir du 27 février», le quotidien national Sidwaya  rend compte de la conférence de presse animée, la veille à Ouagadougou, par le Syndicat autonome des travailleurs des péages du Burkina Faso (SYNATRAP/BF).

Selon le journal, au cours de la rencontre avec les journalistes, les responsables de ce syndicat ont annoncé une grève de 72 heures à partir du 27 février 2020.

A ce sujet, Le Pays (privé) reprend à sa Une, les propos du Secrétaire général du SYNATRAP/BF, Boubacar Dianda qui déclare: «Il n’y aura pas de recettes cette année du côté des péages si…».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, en guise de titre, mentionne: «Grève des péagistes : Barrières levés du 27 février au 1er mars».

Le même journal relate que le Centre de réinsertion sociale de Laye, situé à une trentaine de kilomètres de Ouagadougou, a été saccagé, dans la nuit de lundi dernier, suite au «meurtre d’une collégienne  de 17 ans, enfant unique de ses parents».

«Les habitants qui soupçonnaient les habitants du centre de réinsertion sociale d’avoir commis le crime, ont saccagé et brûlé quelques locaux dudit centre», L’Observateur Paalga, avant d’ajouter que «désormais, les enfants en conflit avec la loi sont des persona non grata à Laye».

Le sujet est évoqué dans ‘’On murmure » de Sidwaya, sous le titre : «Laye : Echauffourées après la mort d’une fille».

En politique, Sidwaya informe que le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) a animé sa traditionnelle conférence de presse, hier mardi à Ouagadougou, soulignant que les sujets abordés étaient, entre autres, le processus de la réconciliation nationale et le massacre de fidèles chrétiens dans le Yagha, la «politisation» du Médiateur du Faso.

Pour sa part, Le Pays titre à ce propos: «Le CFOP à Saran Séré/Sérémé (Médiateur du Faso,Ndlr): +Un médiateur de la République ne saurait être un acteur du jeu politique».

Sidwaya parle également de la présidentielle au Togo titrant: «le parti de Faure (Gnassingbé) promet un coup KO».



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé