Sport › Football

Mozambique-Cameroun (0-2) : le jeu et les notes des joueurs camerounais

Pour le compte de la 4e journée des éliminatoires de la Can « Cameroun 2022 », les Lions indomptables en visite à Maputo le 16 novembre, à l’Estadio nacional Do Zimpeto, ont dominé les Mambas, grâce à des réalisations de Vincent Aboubakar et de Serge Tabekou. Avec trois joueurs testés positifs au Covid-19 (Zambo Anguissa, Arnaud Djoum et Oum Gwet), le coach Antonio Conceição s’est vu obligé de remanier son équipe

 

André Onana, 7/10 : si le Cameroun a gardé sa cage inviolée, c’est en grande partie grâce à ses nombreuses interventions décisives, parmi lesquelles une sacrée parade sur cette frappe mozambicaine (75e), ou quand le ballon a été dévié en corner dans le temps additionnel. Le gardien de but de l’Ajax d’Amsterdam s’est montré également inspiré sur ses relances aux pieds.

Fabrice Ngah, 5/10 : le latéral gauche de Raja Club Athletic Casablanca a rendu une copie assez correcte. Défensivement, il n’a pas vraiment été inquiété par ses vis-à-vis, et a vécu une soirée plutôt tranquille de ce point de vue. Mais offensivement, on l’a peu vu.

Harold Moukoudi, 7/10 : le nouveau pilier de la défense des Lions indomptables a été solide dans ses interventions. Le défenseur central de Saint-Etienne a été impérial, que ce soit avec la tête ou avec les pieds. Il est aussi à l’origine du bon alignement de sa défense et n’a jamais été vraiment débordé. Son physique imposant a aussi bien aidé dans la solidité défensive des siens.

Gérôme Onguene,  4/10 : le défenseur central du Red Bull Salzbourg a réalisé un match moyen. Il commet une faute assez flagrante, ou du moins évitable, sur un attaquant des Mambas dans la surface qui offre un penalty, à la 20è minute. Heureusement pour les Camerounais que le tir a heurté le poteau d’un Onana archi battu sur ce coup.  Sur les situations de contre-attaque, il s’est parfois laissé déborder facilement. Sa complémentarité avec Moukoudi n’a toujours pas bien fonctionné d’où les nombreuses occasions des mozambicains.

Olivier Mbaizo, 5/10 : comme au match aller, le latéral droit de Philadelphia Union, en Major League aux USA, a eu du mal lorsqu’il a fallu aller de l’avant, en plus d’afficher une lecture de jeu assez pauvre. Peut-être avait-il reçu des consignes de Conceição pour ne pas se faire prendre dans le dos par les rapides attaquants mozambicains. De ce côté-là, il n’y a d’ailleurs pas grand-chose à lui reprocher puisqu’il a tenu son rang défensivement.

Jean Charles Castelletto, 7/10 : une reconversion réussie, du moins sur ce matchPositionné en sentinelle, juste devant la défense, l’habituel défenseur central de Nantes, en faisant preuve d’une belle aisance technique, a joué son rôle à merveilleSeule tache à sa prestation, le carton jaune écopé suite à une faute de main. Il est sorti à la 81ème minute, remplacé par Christian Bassogog, qui  a multiplié les mauvais choix à l’entrée de la surface de réparation adverse.  

Pierre Kunde Malong, 4/10 : le dépositaire du jeu des Lions indomptables a laissé parfois les Camerounais sur leur faim. Le relayeur de Mayence, devenu capitaine à la sortie de Vincent Aboubakar, a été un peu en dessous de ce qu’on avait vu jusqu’ici. C’était particulièrement flagrant sur les séquences offensives du moins, puisque son apport a été assez pauvre. Il s’est contenté  de jouer la sécurité avec beaucoup de transmissions latérales.

Martin Hongla, 4/10 : pour sa première titularisation chez les Lions, le milieu du club belge de Royal Antwerp FC a un peu montré ses qualités. Il n’est effectivement pas avare d’efforts, et couvre assez bien le milieu de terrain. En revanche, en manque d’expérience, il a parfois rendu l’entrejeu des Lions  perméable, malgré quelques ballons récupérés. Il est sorti à la 74ème minute, remplacé par Karl Toko Ekambi,  qui n’a pas eu le temps de montrer quoi que ce soit.

Clinton Njie, 3,5/10 : l’attaquant de Dynamo Moscou a été médiocre. C’est simple, il lui a tout manqué ce soir : l’adresse devant les buts (50ème minute) et  l’intelligence sur les séquences offensives, puis jouant aussi trop facile. Il est sorti à l’heure de jeu, remplacé par Serge Tabekou, qui a été très intéressant sur quelques ballons. A la réception d’un centre de Moumi Ngamaleu, il a, du plat du pied, doublé la mise pour les Lions, à la 72ème minute.

Moumi Ngamaleu, 6,5/10 : double passeur ce soir, l’ailier des Yong Boys de Berne s’est montré performant. On peut tout de même lui reprocher un peu de déchet dans la dernière passe. Cependant, en touchant de nombreux ballons, il a été le joueur camerounais le plus en vue offensivement. Il est sorti à la 82e minute, remplacé par Franck Bagnack, dont l’entrée a été anecdotique.

Vincent Aboubakar, 6,5/10 : l’avant-centre du Beşiktas est la grande satisfaction du Cameroun lors de cette double confrontation face au Mozambique. Il a incessamment créé le danger lorsqu’il a reçu le cuir aux abords de la surface, comme sur ce coup de tête manqué  à l’entame du match. Puis, sur un joli centre de Moumi Ngamaleu, il a fait parler sa technique en mouvement et son sang- froid pour ouvrir le score, à la 26ème minute. Le capitaine des Lions est sorti à la 74ème  minute, remplacé par Stéphane Bahoken.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé