International › APA

Mozambique : la ville côtière de Palma aux mains de l’Etat islamique

Pas d'image

Le groupe État islamique a affirmé lundi avoir pris le contrôle de la ville côtière de Palma au Mozambique après plusieurs jours de combats.« Les soldats du califat se sont emparés de la ville stratégique de Palma », a déclaré le groupe dans un communiqué. L’État islamique avait tué des dizaines de soldats et de « membres des États latins d’Orient», son terme pour désigner les ressortissants occidentaux.

Cette annonce fait suite à plus de quatre jours de combats qui ont débuté mercredi dernier lorsque des insurgés liés au groupe ont attaqué Palma, une ville d’environ 75.000 habitants située dans la province mozambicaine de Cabo Delgado, riche en ressources naturelles.

L’attaque a laissé la ville déserte, des milliers de personnes ayant été contraintes de fuir la ville vers la capitale provinciale, Pemba, selon les agences humanitaires.

Les sources des agences d’aide internationale ont déclaré qu’entre 6.000 et 10.000 personnes attendent d’être évacuées en lieu sûr suite au raid sur Palma qui a commencé mercredi dernier.

Le gouvernement a déclaré que des dizaines de personnes, dont un ressortissant sud-africain, ont été tuées dans l’attaque, y compris sept personnes prises dans une embuscade lors d’une opération visant à les évacuer d’un hôtel où elles avaient trouvé refuge.

Le porte-parole du ministère mozambicain de la Défense, Omar Saranga, a toutefois déclaré que les insurgés n’avaient pu occuper aucune des positions tenues par les forces de défense et de sécurité qui avaient tenu bon à Palma, et avaient assuré l’évacuation de centaines de personnes.

Avant d’ajouter que les forces mozambicaines poursuivent les terroristes dans l’intention « d’éliminer certaines poches de résistance sporadique ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé