International › AFP

Mozambique: le vote a débuté pour les élections générales dans un climat tendu

Les Mozambicains ont commencé à voter mardi matin pour des élections présidentielle, législatives et provinciales qui s’annoncent difficiles pour le parti au pouvoir depuis plus de quarante ans, dans un pays affaibli par la crise économique et les conflits armés.

Les bureaux de vote ont ouvert à 7h00 locales (5h00 GMT), comme prévu, ont constaté des journalistes de l’AFP à Maputo.

Le président sortant Filipe Nyusi, qui se présente pour un second mandat, a déposé son bulletin dès l’ouverture d’un bureau de la capitale.

Même affaiblis par l’usure du pouvoir et la crise économique, Filipe Nyusi et son Front de libération du Mozambique (Frelimo) devraient une nouvelle fois remporter la présidentielle et les législatives.

Mais la Résistance nationale mozambicaine (Renamo), l’ancienne rébellion de la guerre civile (1975-1992) devenue principal parti d’opposition, pourrait, selon des analystes, prendre le contrôle de plusieurs des dix provinces du pays, ce qui serait une grande première dans l’histoire du pays.

Le gouvernement et la Renamo ont signé en août dernier un accord de paix censé mettre un terme définitif aux incidents armés qui ont continué à les opposer de 2013 à 2016, mais leurs relations sont restées tendues.

De nombreux incidents violents ont émaillé la campagne électorale ces dernières semaines, dont l’assassinat d’une figure de la société civile dans la province de Gaza (sud), abattue par des policiers.

Les ONG locales ont dénoncé de nombreuses irrégularités dans la préparation du scrutin et redoutent, comme l’opposition, des fraudes de la part du parti au pouvoir.

Les quelque 20.000 bureaux de vote du pays, où sont inscrits près de 13 millions d’électeurs, doivent fermer à 18h00 (16h00 GMT).



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé