Sport › Football

Mtn Elite One, 17ème journée: Les Astres brillent devant Renaissance

L’équipe de Douala qui restait sur deux défaites consécutives a dominé la formation de Ngoumou au terme d’un match moyen, hier à Yaoundé (1-0)

Après deux défaites sur le score identique de 0-1, face à Fovu et Panthère du Ndé, les Astres de Douala se sont donnés un peu d’air hier au stade Ahmadou Ahidjo. Les Brésiliens de Bepanda, plus entreprenant, sont venus à bout d’une formation de Renaissance de Ngoumou, assez brouillonne devant les buts. L’unique but de la partie est intervenu à la 40ème minute. Le centre anodin, suite à un corner, est retombé sur la cuisse Yann Junior Abianda qui n’a pas eu trop de peine pour pousser le cuir dans les filets, devant une défense étrangement statique. Lors de cette deuxième rencontre de la 17ème journée de Mtn Elite One, joué hier 14 juillet à Yaoundé, très peu de tirs ont été cadrés. Un seul a suffit au bonheur des Astres, celui de la fin de première mi-temps. Le score de la partie aurait été plus lourd si les hommes d’Alexandre Belinga avaient concrétisé leurs multiples occasions. L’attaquant des Astres de Douala Ernest Nsombo a eu le ballon de l’ouverture du score à la 13ème minute. Mais, seul face au but, il a trop tergiversé et s’est s’excentré du but, pour enfin faire un centre quand la défense adverse s’était déjà repliée. Pendant cette première période, sur les rares centres des ailiers de Renaissance, le portier des Astres s’est envolé dans les aires pour capter le cuir à sec et offrir ainsi au maigre public du stade Ahmadou Ahidjo quelques moments de plaisir.

Lors du deuxième acte, les Astres sont toujours dominateurs. Mais les Brésiliens apparaissent inoffensifs, à l’image de Gaël Landry Mfoulou, totalement mal inspiré devant la cage. A peine l’attaquant des Astres a manqué une occasion franche, les joueurs de Renaissance se sont montrés aussi inefficace sur une action bien orchestrée en contre-attaque. Jean Bertrand Kana Essomba qui venait à peine de faire son entrée, côté Renaissance, a, par maladresse, manqué l’occasion la plus nette de son club. Dans la foulée, Les astres ont loupé par deux fois de rendre plus sévère la défaite de Renaissance. Dans le match de levé des rideaux entre le Canon et Tonnerre, les deux équipes se sont séparées sur un score vierge. Il est bien loin l’époque où le « derby des frères ennemis » faisait à chaque fois le plein au stade Ahmadou Ahidjo. La pauvreté du spectacle n’attitre plus grand monde dans l’antre de Mfandena.

L’équipe de Douala qui restait sur deux défaites consécutives a dominé la formation de Ngoumou au terme d’un match moyen, hier à Yaoundé (1-0)

journalducameroun.com/Sylvestre Kamga)/n

À LA UNE
Retour en haut