Sport › Football

Muet depuis sa suspension de l’AFC, Timothée Mackongo, l’ex secrétaire général parle

« Roger Milla est bête, il ne fait aucun effort pour se cultiver »

Depuis quelques mois, vous avez été suspendu de l’AFC par le bureau actuel au lendemain de votre grand déballage sur les dysfonctionnements de cette association. Pourquoi dites-vous que cette décision est illégale?
Non, je ne suis pas écarté de l’association des footballeurs camerounais. Il y a un groupe de gens dans l’illégalité, une illégitimité manifeste parmi lesquels celui qui est président parce qu’on pourrait aussi démontrer que même sa présidence est illégitime et illégale. Après l’assemblée générale de 1998, une autre assemblée générale aurait dû se tenir en 2002. Cette assemblée générale ne s’est jamais tenue, ce qui suppose qu’il a continué à exercer, ce qui suppose aussi que les textes doivent être revus. Or, les textes ont été revus par le président tout seul avec ses magouilleurs habituels. Il a revu les textes, il a augmenté les pouvoirs du président sans que ça passe par une assemblée générale. Donc, on peut parler de son illégitimité par rapport à ces changements et violations qui ont été faits, et qui sont même un faux et un usage de faux en réalité. A partir du moment où il y a changement sans passer par une assemblée générale, ça veut dire qu’il y a violation, ça veut dire qu’il y a eu faux et usage de faux.

Au cours de la crise qui a secoué l’AFC, votre ami Roger Milla s’est rangé du côté du président David Mayebi. Aujourd’hui, vous dîtes que M. Milla est bête et ignorant. Pourquoi ?
Oui, j’ai dis qu’il était bête, cela n’a pas forcément un sens péjoratif, ça un sens culturel en ce sens que, il ne fait aucun effort pour se cultiver, pour se renseigner, pour analyser les situations, pour même lire! Par ce que c’est juste la base qu’on lui demande de lire, d’être sûr que ce qu’on lui présente est vrai ou faux. Il se tient à la télévision, il se tient dans les radios, il veut faire le type qui connaît, qui analyse la situation du football camerounais sans réellement connaître les tenants et les aboutissants. Nous sommes dans un Etat de droit et beaucoup choses sont régies par les textes. Beaucoup de choses étant régies par les textes, il y a quand même un minimum d’information à avoir au lieu de se tenir devant les antennes de télévision et de radio et raconter des insanités, et dans ce sens là, c’est la bêtise. Il ne peut pas se réclamer d’être l’ambassadeur nommé par le président de la République du Cameroun qui est un Etat de droit, dire les insanités à la fois, tantôt pour la Fécafoot, tantôt pour le ministère. En fait, ça n’a pas de sens, il y a un minimum de réserve en tant que homme d’Etat.

Alors, AFC – Timothée Mackongo, c’est la rupture définitive?
Non non non! Je n’ai jamais rompu avec l’AFC. Je reste et je demeure le secrétaire général de l’AFC d’après les textes, sauf si monsieur Mvé Emmanuel ou Louis Marie Ondoa déclarent l’AFC illégale, ce qui serait juste. Le dépôt de l’AFC auprès de la préfecture du Mfoundi a été fait par Mvé Emmanuel et par M. Ondoa. Donc, M. Mayebi n’avait pas le droit non seulement de changer les textes, mais il n’a non plus le droit de s’investir dans la raison financière de l’AFC sans prévenir qui que ce soit et gérer des centaines de millions de FCFA. Je suis membre de l’AFC et nous pensons que dans un proche avenir, les choses vont se rétablir, pas avec M. Mayebi forcément, mais avec ceux qui ont construit cette association comme Joseph Antoine Bell, Louis Marie Ondoa, Emmanuel Mvé, Théophile Abéga. Il ne faut pas penser que l’AFC est la cuisine de M. Mayebi, ce n’est pas son affaire. Si on veut parler d’appartenance dans le sens africain du terme, c’est une affaire qui appartient à messieurs Mvé, Ondoa et Bell. Donc, la suspension qui a été faite par M. Mayebi est une suspension illégitime et illégale parce qu’il y a faux et usage de faux.

Timothée Mackongo

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut