Culture › Musique

Musique: Du calibre 35 pour les mélomanes camerounais

Les 3 musiciens congolais du groupe K.Libre 35 annoncent leur premier album intitulé

Makassy, Evy et Shiron sont 3 jeunes frères consanguins d’origine congolaise qui viennent de commettre un opus 11 titres. Il s’agit là du tout premier album musical du groupe. D’après Luc Landry Djetchou (manager de TA PRODUCTION), le producteur du groupe, tout est fin prêt pour la sortie de l’album qui devrait être distribué dans les toutes prochaines semaines. Ces chansons en français, anglais et en Lingala sont inspirées de divers rythmes : soul, rap, RnB, raggae dancehall etc. Les chansons aux textes poignants abordent des thèmes divers dont l’exploitation de l’Afrique et la question de l’immigration clandestine. Ces thèmes bien qu’ils soient inspirés par l’actualité, sont d’abord le récit des aventures des membres du groupe. Nous vous livrons un peu de nous, écoutez-nous avec minutie et considérez que nous sommes les fruits de diverses influences. Que l’ironie, l’auto dérision, l’humour sont des composantes de nos inspirations. Que nos racines : bretonnes, françaises et surtout congolaises forgent nos pensées, émotions et timbres de voix. Que Martin Luther King ainsi que tous ceux qui ont donné leur vie au nom d’un monde plus juste dans lequel black, blanc, beurre, jaune et rouge feraient tomber leurs barrières pour s’aimer sans frontières, nous rappelle qu’exprimer ses rêves, ses opinions, ses ambitions, c’est être fier de chanter sa liberté affirme Makassy, l’un des membres du groupe.

Pochette album

journalducameroun.com)/n

Premiers pas
Le K.Libre 35 est né du collectif RAP La Spirale fondé en 1997 par Shiron, David B, Mickael C et Fiston L. Lorsque les horizons des membres de « La Spirale » divergent, qu’autour de Shiron se forment le « K.Libre 35 » en l’état. Shiron, Evy et Makassy ont la particularité d’être liés par le sang. Dès lors qu’une mélodie retentie, nos c urs se parlent, se comprennent, nos voix se mêlent au nom des plus douces harmonies rappellent les membres du groupe dans la pochette de l’album. C’est en 2006 que le « K.Libre 35 » prend son envol et plane sur la musique lors d’un mémorable concert d’ouverture pour Papa Wemba, à Rennes, salle de la Cité. C’est grâce à Luc Landry Djetchou, responsable de TA PRODUCTION que le groupe congolais parviendra à produire son premier album qui va bientôt rentrer dans le circuit de distribution pour être vendu en France et dans plusieurs pays africains. Le coup d’essai réalisé, l’on attend de voir quel accueil lui sera réservé par le public. En attendant, l’on ne peut que souhaiter une belle et longue aventure musicale à ce jeune groupe qui cherche encore à imprimer ses marques. Dans un contexte où la musique congolaise navigue dans les eaux dominées par la musique ivoirienne.

Shiron, Evy et Makassi

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut