Culture › Musique

Musique: Le Cameroun pourrait accueillir les Kora Awards 2011

La directrice de production de l’évènement a effectué en début du mois une descente sur le terrain au Cameroun

Sept pays sur la ligne de mire
Le Cameroun figure parmi sept autres pays pressentis pour abriter cette cérémonie, présentée comme la plus grande en matière de récompenses artistico-musicales sur le continent africain. A côté du pays de Manu Dibango, l’on cite également le Ghana, la Côte d’ivoire, l’Ouganda ainsi que l’Angola. C’est en tout cas ce qu’à laissé entendre au cours d’une conférence de presse tenue à Yaoundé le 03 juillet 2010, Victoria Nkong Remi, directrice de production des Kora Music Awards et assistante de Ernest Adjovi, l’initiateur. La conférence se tenait au terme des quelques jours qu’elle a passé au Cameroun, dans le but de visiter des infrastructures et rencontrer les autorités, dont le ministère de la culture. Victoria Nkong a alors fait savoir qu’elle avait visité le palais des sports et le palais des congrès. Les deux structures peuvent abriter les Kora awards. Reste que nous obtenions le soutien des autorités camerounaises.

C’est le groupe Brith Face, représentant du Cameroun à la dernière édition des Kora Awards qui, a-t-on appris, a invité les organisateurs à venir au Cameroun, arguant que la tenue de la cérémonie ici aidera à promouvoir les artistes du terroir, à booster le tourisme et à créer des emplois. Un avis appuyé par Odile Ngaska, présidente de la Société Civile Camerounaise de l’Art Musical (SOCAM), également présente à la conférence. C’est une compétition qui va rehausser le niveau de la musique au Cameroun. Ca va permettre de séparer le bon grain de l’ivraie. Car actuellement, tout le monde se déclare musicien affirme t-elle avant de poursuivre plusieurs structures organisent des awards au Cameroun. Conséquence, il y a plusieurs lauréats et on ne sait pas qui est finalement l’artiste de l’année. Nous avons besoin d’une structure d’autorité pour décerner ces prix.

Une réputation à préserver et une image à refaire
Nous devons continuer à respecter nos standards, nous avons une réputation à préserver. Cette phrase de la directrice de production fait plutôt sourire nombres d’observateurs, qui pensent les Kora Awards ont fait leur temps. L’on se rappelle l’époque où cette cérémonie, créée en 1994, faisait courir les plus grandes stars internationales et autres personnalités telles Miriam Makeba, Will Smith, Koffi Annan, etc. Après dix années en Afrique du Sud, l’évènement s’éteint pendant trois ans avant de refaire surface en 2008. Pour cette année, l’organisation l’annonce dans l’Etat du Cross River au Nigeria, mais il est annulé à quelques semaines de la date prévue. C’est désormais au Burkina Faso qu’il est annoncé en 2009, et ne se tiendra finalement qu’en avril 2010. Malgré l’absence des grosses figures annoncées et du lauréat de cette édition, le groupe nigérian P-Square, les organisateurs se félicitent tout de même de sa tenue, et projettent une édition plus mature en décembre 2011. L’organisation est bien décidée à retrouver sa grande valeur et sa crédibilité d’antan, surtout que jusqu’à ce jour, cette cérémonie n’a pas encore de remplaçant. Comme quoi il n’est jamais trop tard.

Ernest Adjovi, initiateur des Kora Awards
www.leprogres.info)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé