Culture › Musique

France : le concert de K-tino empêché en lien avec la présidentielle

Le concert de l’artiste camerounaise K-Tino initialement Programmé le 31 octobre à Paris ne s’est plus tenu comme  prévu. Le promoteur ainsi que l’artiste ont annulé à la dernière minute suite à l’injonction répétée d’un groupe de pression de la diaspora.

La « Brigade anti-Sardinard », ce nouveau groupe de pression formé au sein de la diaspora camerounaise a finalement eu raison de la chanteuse du Bitkusi camerounaise Ktino. Celle-ci a dû annuler sa prestation sur la scène parisienne hier, malgré sa détermination jusqu’alors affichée de braver l’injonction de ce groupe.

Face à la menace de trouble entretenue en permanence sur les réseaux sociaux, le promoteur  a décidé d’annuler le spectacle pour cause d’insécurité. Selon le magazine Chap Chap qui dit avoir eu l’attaché de presse de la « Femme du peuple » au téléphone, K-tino aurait accepté cette décision pour éviter un bain de sang parmi ses compatriotes.

Les artistes ayant soutenu publiquement le candidat du parti au pouvoir [le Rassemblement démocratique du peuple camerounais] pendant la campagne électorale sont la cible de certains Camerounais de l’étranger. Lesquels ont convenu d’empêcher à tous les prix leurs spectacles dans les pays occidentaux.

Outre K-tino, Coco Argentée, Roméo Dicka, Papillon, Grace Decca, Ben Decca et plusieurs autres artistes sont concernés par cette menace.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut