Culture › Musique

Musique: WERE WERE LIKING bientôt au Cameroun

Le duo des reines mères a fait découvrir l’album « profession: femme » à Abidjan. Retour sur l’évènement

Née au Cameroun en 1950, c’est en Côte d’ivoire qu’elle s’est installée et a fondé le village Kiyi Mbock. Were were Liking est une femme aux milles talents, Chanteuse, écrivain dramaturge, comédienne, costumière, chorégraphe etc. Elle s’occupe actuellement de la formation des enfants et des jeunes pour la plupart démunis, ses uvres sociales et artistiques ne se comptent plus. C’est une femme, une épouse, une mère qui est ravie de penser un peu à prendre une pause dans ses tâches quotidiennes pour un retour sur la scène. Cependant elle n’est plus seule mais en Duo car voilà bientôt quatre ans qu’elle a à ses côtés sa petite s ur pour notre grand plaisir à tous. Retour au village KIYI MBOCK ce 25 juin où Les Reines Mères offrent un spectacle plein de splendeur afin de présenter leur nouvel album de 13 titres Profession: Femme au grand public et le mettre sur le marché.

Ce nouvel album souhaite mettre en exergue la femme dans son rôle de mère et de tutrice.
Mot de bienvenue par Ben Mpeck un des responsables du village, lequel annonce Marie Gisèle NGUESSAN (Animatrice à TV2) à qui revient la lourde tâche de présenter les reines mères après une longue absence sur les podiums. Les reines mères (Were Were Liking et sa s ur) font une entrée gracieuse sur la scène avec le titre C ur de femme en play back suivi du live. Au menu de cette journée spectacle, Volcano et Pap’Gnepo des illustres graines du village, va s’en suivre les prestations de Honakami Tapé, la rappeuse Nash, une chorégraphie des enfants formés en ce lieu même.

Le duo des reines mères, pendant le spectacle
Journalducameroun.com)/n

Auteur du Roman La mémoire amputée Prix Noma 2005, une uvre qu’elle qualifie de Chant-Roman traduit en 5 langues déjà et bientôt en japonais. Were Were et sa s ur vont se livrer aux questions du public et faire des dédicaces. Des questions sur le mystère autour de ses costumes sont soulevées et Were Were Liking de dire: Il y a pas de signification particulière à mes tenues vestimentaires. Pourquoi toujours quand on s’habille en Africain, on demande des significations ? Et vous (demande t-elle avec attendrissement au journaliste en question) Lorsque vous vous habillez pourquoi on ne vous demande pas ce que ça voudrait dire ces choses là que vous portez?

Cet album n’est pas réalisé au Cameroun parce que cela n’a pas été possible. Nous retiendrons que le problème de la piraterie met un frein à son ambition. Mais la présentation de cet album aux mélomanes camerounais est en projet.

Were Were Liking
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut