Société › Société

Mutinerie à la prison centrale de Garoua

Des détenus ont protesté contre la mort d’un de leurs camarades, samedi soir, dans le nord du Cameroun. Le gouverneur de la région est descendu sur les lieux dimanche

Des détenus ont protesté contre la mort d’un de leurs camarades, samedi soir, à la prison centrale de Garoua, dans le nord du Cameroun. Il avait été mis en isolement après une bagarre avec un autre détenu. Le prétexte a servi à la dénonciation des maltraitances dont ils auraient été l’objet et le manque d’eau dans la prison.

Des sources locales contactées par BBC Afrique affirment que les prisonniers ont qualifié d’« inhumaines » leurs conditions de détention. Ils ont été confrontés cette semaine à une pénurie d’eau potable et à une ration alimentaire insuffisante, selon les mêmes sources.

Des prisonniers ont tenté d’escalader le mur d’enceinte de la prison pour prendre le large. La gendarmerie et la police locales sont intervenues, pour prêter main forte aux gardes pénitentiaires.

Le gouverneur de la région a tenu ce dimanche des réunions avec les forces de sécurité et l’administration pénitentiaire, pour ramener le calme.

La prison de Garoua est surpeuplée, comme beaucoup d’autres au Cameroun. Elle accueille le triple du nombre de détenus qui étaient prévus pour sa capacité d’accueil, selon une source locale.

Certains prisonniers sont en détention préventive, en attendant donc d’être jugés.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé